Sélectionner une page

SENEGAL : Stimuler la croissance économique du continent

SENEGAL : Stimuler la croissance  économique du continent

Le sommet des chefs d’Etat IDA pour l’Afrique, s’est tenu le 7 juillet dernier à Dakar, la capitale sénégalaise. Les travaux ont permis aux participants de traiter cinq domaines prioritaires pour la région: la transformation économique, l’agriculture, l’élevage et la sécurité alimentaire, le capital humain, les innovations numériques et technologiques, et la transition énergétique.

Afin de mettre en œuvre le programme de l’Association internationale de développement IDA-20 pour l’Afrique, les dirigeants africains et la Banque mondiale œuvrent à stimuler la croissance économique du continent, réduire les inégalités et améliorer la vie des plus démunis. C’est dans ce cadre que s’est inscrite cette réunion de haut niveau des chefs d’Etat africains.
D’après un observateur, «ces assises avaient aussi pour objet, le démarrage du programme IDA 20. En 2012, il y a eu une rencontre à Abidjan, pour permettre aux dirigeants de définir les axes et surtout l’enveloppe qui sera consacrée à ce programme. Et maintenant, il est quand même grand temps de le mettre en œuvre puisque l’Afrique fait face à de nombreux défis dont le premier est la sécurité alimentaire».
Les chefs d’Etat ont plaidé en faveur de la transformation économique, de l’agriculture, de l’élevage et la sécurité alimentaire, du capital humain, des innovations numériques et technologiques, et de la transition énergétique. De même, le programme IDA-20 pour l’Afrique couvrant la période allant du 1er juillet 2022 au 30 juin 2025 est doté d’un financement de 65 milliards de dollars en faveur de 39 pays africains.
Le programme IDA, 20 a affirmé le même observateur, «propose entre autres, la résilience des économies africaines et une économie plus verte. C’est discutable dans le sens où, aujourd’hui, l’Afrique est un continent qui pollue le moins, or l’initiative de la Banque mondiale nous fait comprendre que cette dernière souhaiterait que l’Afrique adopte un autre modèle économique, contrairement à ceux des pays puissants, qui sont basés sur les énergies fossiles et voudraient que l’Afrique développe un autre type d’économie».
Il faut rappeler que le programme de la Banque mondiale IDA-20, vise à accompagner le redressement des pays touchés par la pandémie de COVID-19 et leur transition vers un développement vert, résilient et inclusif. Le Président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, a fait partie des Chefs d’Etat qui ont pris part ce sommet.

Alain-Patrick MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.