Sélectionner une page

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : Clôture de l’Année pastorale 2020-2021 et ordination de trois prêtres

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : Clôture de l’Année pastorale 2020-2021 et ordination de trois prêtres

La basilique Sainte-Anne du Congo a été le lieu retenu pour célébrer la messe de clôture de l’Année pastorale 2020-2021 avec ordinations de trois prêtres : un diocésain et deux religieux. C’était samedi 3 juillet 2021. Présidée par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, la messe a été concélébrée par Mgr Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma et par plusieurs prêtres dont les abbés Antonio Mabiala, Brice Armand Ibombo, secrétaires généraux de l’Association des conférences épiscopales de la région de l’Afrique Centrale (ACERAC), de la Conférence épiscopale du Congo (CEC), Donatien Bizaboulou, vicaire épiscopal chargé des vocations, des séminaires et du clergé, curé-recteur de la basilique Sainte- Anne et bien d’autres.

Au cours de la messe, l’archevêque de Brazzaville a conféré l’ordination presbytérale à l’abbé Jhon Comli Ngouba-Come-Bokotaka, aux pères Daly Emmard Kibakala Touadi, de l’Ordre des frères mineurs (Franciscains), Emmaüs Grâce Nganga, de la congrégation des fils de la Charité.

Abbé Jhon Comli Ngouba-Come-Bokotaka…..

Après le mot de bienvenue par le curé-recteur, l’appel des candidats par l’abbé Eudes Mboungou, diacre, le père Armel Badi Bilombo, premier conseiller de l’Ordre des frères mineurs au Congo, a présenté le candidat franciscain. A sa suite, le père Théodore Mbaloula, responsable de la branche des fils de la Charité du Congo, a évoqué le parcours biographique, vocationnel, spirituel et académique du candidat relevant de sa juridiction, alors que l’abbé Donatien Bizaboulou a présenté le candidat diocésain tout en faisant des suggestions adéquates sur la suite du cursus du candidat relevant de son champ de compétence.
Marquée par le dialogue avec l’évêque, cette présentation a débouché sur le choix des candidats dans l’ordre des prêtres.

Père Daly Emmard Kibakala…

Dans son homélie, l’archevêque de Brazzaville a affirmé : «C’est une grâce pour notre Église de voir des jeunes gens accepter de suivre le Christ de plus près, en se donnant totalement à son service et à celui de leurs frères les hommes, en recevant le sacrement de l’Ordre. Le prêtre est cet instrument dont Dieu a besoin pour annoncer son Évangile du Salut. En appelant ces jeunes à l’ordre presbytéral, le Seigneur les charge d’une mission noble et exaltante consistant à le rendre toujours présent dans notre vie, dans notre Église et dans notre monde.» S’adressant aux futurs prêtres, l’archevêque leur a fait savoir : «J’aimerais vous rappeler que par l’ordination, vous serez à la fois configurés au Christ comme tête et serviteur de son Église. Ainsi, à travers vos diverses activités d’enseignement, de sanctification et de gouvernement comme prêtres, vous devez devenir des hommes de Dieu chargés d’être la présence du Christ au milieu de son peuple, le servant et le menant à la sainteté. Comme prêtres : premièrement : vous devenez présence du Christ au milieu de son peuple. Deuxièmement : vous êtes au service du peuple de Dieu. Troisièmement : vous devez mener ou encore conduire le peuple de Dieu à la sainteté. Devenir présence du Christ au milieu de son peuple fait de vous des messagers et porteurs du Christ aux autres. Voilà pourquoi, votre mission consistera à tenir la place du Christ prêtre, prophète et roi au milieu de son peuple.»
Après l’homélie a eu lieu la suite de l’exécution du rite de l’ordination presbytérale marqué par la litanie des saints, l’imposition des mains sur les nouveaux prêtres, la vêture de l’étole et de la chasuble presbytérales, la remise de la paterne avec hostie, la remise du calice contenant le vin, l’onction du saint chrême sur les mains des nouveaux prêtres, puis le baiser de paix, qui cette année en raison du contexte sanitaire peu favorable a été réduit à une salutation à distance.

Père Emmaüs Grâce Nganga…

Au nom de ses deux confrères dans le sacerdoce, l’abbé Jhon Comli Ngouba-Come-Bokotaka, fils de la basilique Sainte-Anne du Congo, a prononcé le mot de remerciements. Il a exprimé sa gratitude à Dieu le Père qui a rendu possible cette journée, à leurs parents respectifs pour les avoir permis de suivre le sentier qui conduit au sacerdoce et à leurs formateurs dans les diverses maisons de formation où ils sont passés pour tout ce qu’ils ont reçu d’eux et pour leur contribution respective à l’éclosion de leur vocation sacerdotale.
Puis, le père Casimir Moukouba, directeur diocésain de la liturgie, a annoncé les différents endroits où se sont poursuivies les cérémonies des différents prêtres nouvellement appelés au presbytérat.
Intervenant en dernier lieu, l’archevêque a envoyé en mission les nouveaux prêtres, tout en invitant le peuple de Dieu à s’investir davantage pour la construction de l’Eglise de Brazzaville, par des actes de générosité.
Gislain Wilfrid
BOUMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.