Sélectionner une page

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : L’église Saint Louis des Français va bientôt renaître de ses cendres

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : L’église Saint Louis des Français va bientôt renaître de ses cendres

Ravagée par les flammes de l’explosion du 4 mars 2012, dans le quartier Mpila, le 6e arrondissement Talangaï, l’église Saint Louis Roi des français va bientôt renaître de ses cendres. La pose de la première pierre pour sa reconstruction a eu lieu jeudi 2 juin 2022, au cours d’une messe célébrée par Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque métropolitain de Brazzaville, qui avait à ses côtés les prêtres de la paroisse Notre-Dame de Fatima de Mpila, qui desservent cette paroisse en reconstruction comme par le passé avant les flammes.

La stelle de la première pierre posée par l’archevêque

C’était en présence de l’administrateur-maire de Ouenzé, Marcel Ganongo et du secrétaire général de la mairie de Talangaï, Jean Amboua, ainsi que de nombreux fidèles chrétiens en liesse, heureux de retrouver leur bientôt église. Construite en 1958, l’église Saint Louis Roi des Français qui est une souscription du Gouvernement français auprès des militaires de la Garnison de Brazzaville, a été transformée en entrepôt d’armes de guerre, puis en centre d’alphabétisation pour les personnes âgées, au temps fort du marxiste léninisme. Depuis 1991, à la faveur de la Conférence nationale souveraine, la paroisse a retrouvé ses marques et, est devenue l’annexe de la paroisse Notre-Dame de Fatima.
A signaler que le quartier 601 Mpila était devenu, après l’explosion du 4 mars 2012, un quartier fantôme. Il fut vidé de la totalité de ses infrastructures et de ses habitants. Totalement détruit, il avait perdu son éclat et l’église Saint Louis Roi des Français qui accueillait de nombreux fidèles laïcs, implantée entre les deux camps militaires du régiment blindé et de l’intendance, fut totalement détruite par l’explosion des obus. Seule la statuette de la Vierge Marie était restée intacte. Depuis 2015, le quartier Mpila a repris sa splendeur avec de nouvelles constructions. Parmi les infrastructures qui sont sorties de terre on peut, entre autres citer, les logements sociaux, le siège de la mairie de Talangaï, le centre commercial, le lycée de la Révolution, le collège Gampo Olilou.

Pascal BIOZI KIMINOU

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.