Sélectionner une page

ARTISANAT : Brazzaville abrite la première édition de la Foire internationale du Congo

ARTISANAT : Brazzaville abrite  la première édition de la Foire  internationale du Congo

«L’artisanat: pilier des économies des pays africains». Tel est thème de la première édition de la Foire internationale de l’artisanat du Congo (FIAC) qui se tiendra du 10 au 20 août prochain à Brazzaville. Son lancement officiel a eu lieu, le lundi 25 juillet dernier au ministère des Affaires étrangères, de la francophonie et des Congolais de l’étranger par la ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel, Jacqueline Lydia Mikolo. En présence du secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères, chef du département des Congolais de l’étranger; de la directrice générale de l’Agence nationale de l’artisanat; des chefs de missions diplomatiques et de quelques artisans.

Cet événement qui constitue l’un des plus grands rendez-vous des artisans des pays africains, sera placé sous le patronage du Chef de l’Etat. Il rassemblera pendant 10 jours, plus de 5000 artisans africains avec plus de 2000 produits artisanaux. Pour la ministre Jacqueline Lydia Mikolo, le made in Congo ne doit pas rester en marge de grand marché africain qu’est la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Cette édition, a-t-elle rappelé, est toute indiquée pour les artisans africains de raffermir, solidifier et consolider leurs liens professionnels pour une véritable éclosion du secteur artisanal du continent.

Pour la postérité

De nos jours, a-t-elle dit, l’artisanat est considéré comme une opportunité pour l’économie mondiale, en général, et l’économie africaine, en particulier. «Dans la mesure où il s’agit d’un secteur économique d’avenir, porteur d’espoir parce que créateur de richesses et pourvoyeur d’emplois décent».
La FIAC représente, non seulement une expression culturelle, économique et sociale, mais aussi une vitrine d’échanges entre artisans de tous les pays ayant pour but de promouvoir le génie créateur des artisans à travers l’expression de leurs produits.
De ce fait, elle a invité les différents chefs de missions diplomatiques à porter l’information auprès de leurs pays respectifs. «Je nourris la ferme conviction que la mobilisation de nos énergies respectives sera relevée avec tous les amis du Congo et du continent africain», a déclaré Jacqueline Lydia Mikolo.
Aux artisans d’Afrique et du Congo, «la FIAC, c’est pour vous ; la FIAC, c’est vous. Faites-nous vibrer au rythme de la créativité africaine au cours de ce mois d’août», a-t-elle signifié.
Le secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères, chef du département des Congolais de l’étranger, s’est réjoui d’accueillir et d’être le témoin privilégié de cette heureuse naissance. Il a formulé les vœux de longévité et de prospérité à l’endroit de la FIAC.
A signaler que la République du Congo a signé et ratifié l’accord portant création de la zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF). Une commission nationale de suivi et évaluation de la mise en œuvre de cet accord a été mise en place par décret n° 2019-160 du 26 juin 2019 par le Premier Ministre, chef du Gouvernement.
La stratégie mise en œuvre est actuellement en cours d’élaboration et vise entre autres, à rehausser les capacités de production et d’exportation du secteur du pays, et à intensifier le commerce intra africain.
La zone de libre échange continentale africaine propose d’éliminer, d’ici dix (10) ans, les droits de douane sur les produits représentant 90% des lignes tarifaires.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.