Sélectionner une page

Brazzaville : La vie avec la COVID-19

Le coronavirus est une pandémie qui a débuté à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019. Au Congo le premier cas a été enregistré le 08 mars 2020. A partir de cette apparition, des mesures barrières ont été mises en place le 18 mars de cette même année sur toute l’étendue du territoire national. Qu’est donc devenue la vie des Congolais sous le Coronavirus?
En mettant en place ces mesures barrières, le Gouvernement a bouleversé le mode de vie des Congolais. Le premier confinement, du 31 mars au 18 mai 2020 a été durement vécu. Après quelques allègements, ont été ménagés. La population se relève à peine de ce basculement. Cette situation installe également des modifications de la vie spirituelle, sociale, professionnelle et sanitaire chez les Congolais.
Au plan général tout a changé pour les travailleurs, les hommes d’affaires, les ouvriers, les étudiants, les élèves et autres. Particulièrement le coté transport : avec des autobus dont les prix ont largement augmenté, personne n’a eu le droit de contester. Tous se sont pliés aux règles émissent par les chauffeurs et receveurs de bus. Partout, on a accusé les mesures édictées par le Gouvernement pour stopper le coronavirus dont la distanciation sociale, le port du masque obligatoire.
Après quelques mois de respect et de rigueur, sur les gestes barrières un relâchement s’est fait remarquer. Les usagers ont fini par dire leur exaspération. En effet, pendant la période post-électorale ces chauffeurs exagéraient en gardant les mêmes prix mais avec plus de passagers que d’habitude, tout cela à l’insu des policiers routiers.
Spirituellement, la fermeture des lieux de cultes a eu un grand impact sur la pratique de la religion dans le pays. Mais les hommes et femmes d’Eglise n’ont pas baissé les bras pour rétablir une certaine stabilité religieuse et continuent à lutter pour un résultat bénéfique pour tous. Ainsi socialement, la vie n’est plus la même Certains vivent en quelque sorte avec la peur d’être en contact avec les autres car la maladie existe bel et bien ainsi que l’ont démontré quelques cas illustres récents. La méfiance, le doute, la peur se sont installés.

Germanie G. BANTSIMBA
(Stagiaire)

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728