Sélectionner une page

CLOSE-COMBAT : Assemblée générale historique

CLOSE-COMBAT : Assemblée générale historique

Enfin, le close-combat congolais va sortir de sa dépendance! Jadis une association affiliée à la Fédération congolaise de boxe des Pharaons, elle est désormais une fédération à part entière au terme de l’assemblée générale constitutive tenue vendredi 27 novembre 2020 à Brazzaville. Et sans surprise, les membres ont confié la présidence de leur structure à Fabrice Makaya Matève. L’association d’hier s’appelle désormais Fédération congolaise de close-combat et disciplines associées, en sigle FECOCLOSE-DA. Outre l’élection des membres du bureau exécutif, deux autres instances, le commissariat aux comptes et le conseil fédéral, ont été mises en place.
Fabrice Makaya Matève qui a occupé pendant plusieurs années la présidence de l’association, entre dans l’histoire comme le premier président de la fédération naissante qui volera dorénavant de ses propres ailes. Il a rappelé que le «passage d’une structure associative à une structure de nature fédérative témoigne à suffisance le chemin parcouru, le travail abattu. Soyez-en tous infiniment remercié». Il a ajouté qu’«une fédération passe avec l’Etat un contrat permanent autorisant l’organisation des compétitions sportives. C’est dans cette trajectoire que se lance indéniablement notre fédération et nous souhaitons ardemment être soutenu par notre autorité de tutelle, le ministère des Sports et de l’éducation physique». En dépit des problèmes récurrents, a-t-il relevé, «nous pouvons dire qu’on s’en sort relativement bien».
Fabrice M akaya Matève a invité la jeunesse à faire preuve de retenue en toute circonstance et à s’abstenir de tout comportement intra ou extra sportif susceptible de nuire à la réputation de leur noble discipline : «Ayez toujours à l’esprit que votre fédération est créée pour votre plaisir et pour votre épanouissement. En dépit des difficultés que vit notre société, l’espoir est permis».
De son côté, le Sara Jean Samba, président de la Fédération de boxe des Pharaons, a exhorté les pratiquants du close-combat à soutenir leur président fermement, et à appuyer ses actions pour le développement de cette discipline. «Ma joie peut être décrite sans borne, parce que le close-combat et la boxe des pharaons, c’est la même famille et ma porte reste ouverte», a-t-il soutenu.
Quant au délégué du ministère des Sports, Sébastien Eyé, prennant acte de la constitution de la FECOCLOSE-DA, il a appelé les responsables à se mettre au travail, car des défis les attendent. «Le ministère des Sports et de l’éducation physique a confiance en vous, nous attendons de vous des meilleures performances», a-t-il insisté.
Lors des travaux, les participants ont adopté les documents fondamentaux qui vont régir la vie de leur fédération. Mais aussi, le plan stratégique 2020-2021 et 2021-2022 fixant les objectifs et les moyens pour atteindre ses fins. «Un véritable tableau de bord leur permettant de ne pas se tromper de chemin», a estimé le Sara Jean Samba.

Alain-Patrick MASSAMBA

*Bureau exécutif fédéral de la FECOCLOSE-DA

Président : Fabrice Makaya Matève. 1er vice-président: Alain-Chabert Madzou. 2e vice-président: Martial Makina-Ntsikou. 3è vice-président: Noé Kakoula. 4è vice-président: Jean-Claude Moussitou. Secrétaire général: Barnabé Boukongou. Secrétaire général adjoint: Ulrich Mouyélé. Trésorier général: Ip Bivh Larosh. Trésorière générale adjointe: Angèle Mfinga Bazébita. Directeur technique national : moniteur Roland-Francis Mahoungou. Membres: Anicet Moukouti, Marc Mahoungou, Renaud Moulounda-Ntsembo.

**Commissariat aux comptes:

Chérubin Christian Nzoungou, Sardou Makoumbou, Franck Eudes Ngandzoua Miambanzila.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728