Sélectionner une page

CONGO-ANGOLA : Bâtir des stratégies et fédérer les énergies entre les deux pays

CONGO-ANGOLA : Bâtir des stratégies  et fédérer les énergies  entre les deux pays

La huitième session de la grande commission mixte de coopération entre le Congo et l’Angola s’est ouverte le 18 avril 2023 à Brazzaville par la réunion des experts. Elle a été clôturée le 20 avril. Ces travaux ont été coprésidés par l’ambassadeur Siméon Ewango, chef de département de la coopération au développement au ministère de la Coopération internationale et de la promotion du partenariat public-privé, et Domingos Custodio Vieira Lopes, secrétaire d’Etat à la coopération internationale et les communautés angolaises.
Pendant la réunion, les experts ont examiné les points politique, diplomatique et judiciaire. Ils ont mené leur réflexion en vue de contribuer à l’atteinte des objectifs communs: évacuer tant les conclusions issues de la session précédente que le cap juridique, renforcer le cap juridique en concluant de nouveaux instruments dans les secteurs prioritaires et porteurs, identifier ces secteurs prioritaires en vue de diversifier la coopération, mettre en place des plans d’actions sectoriels assortis de projets concrets, etc.
Des accords de coopération seront signés dans le domaine de la défense, de la sécurité, de l’immigration et des frontières ainsi que dans le domaine économique, commercial, financière, technique et culturel.
Siméon Ewango a salué l’entière disponibilité du Gouvernement congolais à développer, sous l’impulsion du président de la République, des relations de coopération multiformes avec les autres Etats du monde, en l’occurrence la République d’Angola. «Il y a huit ans que ce mécanisme de coopération n’a pas fonctionné, privant ainsi les deux parties de ce cadre de concertation et d’échanges sur les questions d’intérêt commun de leur développement durable», a-t-il dit.
Le chef du département de la coopération au développement a souligné que des accords de coopération ont été signés dans plusieurs domaines et quelques avancées significatives dans les secteurs des transports aériens et maritimes, de la formation, dans les secteurs de la défense, de la sécurité, de la gestion des frontières.
Les experts devraient saisir l’opportunité de cette 8e session de la grande commission mixte de coopération pour bâtir des stratégies et fédérer les énergies à l’effet de concrétiser la volonté commune des deux Gouvernements, de dynamiser et diversifier davantage la coopération.
Cependant, cette coopération ne comble pas encore les attentes des deux parties qui peuvent faire davantage, au regard des potentialités économiques et de la diversité des opportunités d’investissement dont disposent les deux pays, a indiqué Siméon Ewango.
Domingos Custodio Vieira Lopes a reconnu les efforts et le dévouement entre les deux pays pour la tenue de la 8e session. «Nous croyons que la commission bilatérale aura un effet multiplicateur sur nos relations historiques que nous espérons être plus dynamiques et prometteuses».
Le Congo, a-t-il ajouté, avait joué un rôle prépondérant dans l’obtention de l’indépendance de la République d’Angola et les relations ont été officialisées le 24 septembre 1976. Elles ont abouti à la signature du traité d’amitié et de coopération. «A cette date, ont été signés les accords importants de coopération dans divers secteurs. Nous sommes rassurés que cette 8e session de la commission de coopération bilatérale sera un point d’inflexion de nos relations», a-t-il affirmé.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

140 ANS, TROISIÈME !

Nous nous acheminons vers la conclusion des festivités du 140è anniversaire de l’Evangélisation du Congo. Nous l’avons fêtée à Owando, à Pointe-Noire (Loango), et maintenant à Brazzaville : nous avons mis nos pas dans les pas de ces missionnaires spiritains qui vinrent vers nous, Bible en main, pour nous apporter l’Evangile. 140 ans ont passé depuis : la graine plantée en terre du Congo est devenue plante et a donné du fruit. On pourrait dire que nous sommes passés à l’heure du bilan.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930