Sélectionner une page

CONGO-TCHAD : Raffermir les relations fraternelles entre les deux pays

CONGO-TCHAD : Raffermir les relations fraternelles entre les deux pays

Le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Tchad Mbaidickoye Sommel Yabao, a présenté le mercredi 22 septembre 2021 des copies figurées de ses lettres de créances à Denis Christel Sassou-Nguesso, ministre de la Coopération internationale et de la promotion du partenariat public-privé, assurant l’intérim du ministre des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso.
Nommé le 12 juillet dernier pour une durée de cinq ans, Mbaidickoye Sommel Yabao promet de travailler au raffermissement des relations fraternelles entre les deux pays. «Le Tchad et le Congo ont cheminé ensemble, avant, pendant et après l’indépendance. Les relations ont été très excellentes. J’ai eu l’honneur d’être désigné comme nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Tchad. Mon mandat se situe dans le cadre du raffermissement des relations fraternelles dans tous les domaines», a-t-il dit.
Dans le domaine économique, le diplomate Tchadien situe son mandat dans le cadre d’un renforcement de cette coopération. «Dans le cadre de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), nous devons travailler pour le développement et le raffermissement des relations au sein de cette communauté», a-t-il indiqué.

A.NK-K et Reine IKENGA (Stagiaire)

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.