Sélectionner une page

Cooperation : Soutenir ensemble la riposte à la COVID-19, réaffirment le Congo et la Banque mondiale

Cooperation : Soutenir ensemble la riposte à la COVID-19, réaffirment le Congo et la Banque mondiale

La ministre du Plan, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, gouverneure de la Banque mondiale pour le Congo, s’est entretenue mardi 1er décembre 2020 avec Seck Abdoulaye, directeur des opérations de la Banque mondiale Afrique centrale. Les deux personnalités ont fait le tour de la coopération entre le Congo et la Banque mondiale, qui est jugée bonne.
«On a fait le point de comment la Banque mondiale soutient aujourd’hui le Programme national de développement et comment l’appui de la Banque mondiale est aligné avec ce Programme», a souligné Seck Abdoulaye.
Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas a expliqué au directeur des opérations de la Banque mondiale tout ce qui a été fait pour répondre à la pandémie de la COVID-19. Face à cela, Seck Abdoulaye a félicité le Congo et promis de soutenir le programme de riposte de la COVID-19, et de soutenir également les populations les plus vulnérables, tout en confirmant que la Banque mondiale est disponible pour appuyer ces efforts.
S’agissant du portefeuille, le directeur des opérations de la Banque mondiale a précisé que la taille du portefeuille est de plus de 500 millions de dollars. «Des discussions sont en cours pour élargir ce portefeuille à des questions très importantes, notamment dans le domaine de la santé, la diversification de l’économie, les programmes de bonne gouvernance», a-t-il affirmé.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.