Sélectionner une page

COVID-19 en Afrique centrale : Contrer urgemment la pandémie de coronavirus

COVID-19 en Afrique centrale : Contrer urgemment la pandémie de coronavirus

Le Projet de riposte d’urgence à la COVID-19 au Congo (PRUC-19) et le projet Régional d’amélioration des systèmes de la surveillance des maladies en Afrique centrale (REDISSE IV) ont tenu leur comité de pilotage. Pour le PRUC-19, c’est la deuxième session ordinaire et le REDISSE IV a été la première session de son comité de pilotage. Les travaux se sont déroulés à Brazzaville, lundi 29 mars 2021. Ils ont été ouverts sous la coprésidence des deux ministres: Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, du Plan, de la statistique, des transports, et Mme Jacqueline Lydia Mikolo, de la Santé, de la population, et de la promotion de la femme; présidente et vice-présidente du comité de pilotage. C’était en présence des deux coordonnateurs des projets: Jean-Noël Ngoulou pour le PRUC-19 démarré en avril 2020 et prendra fin en avril 2022, et le Dr Jean-Pierre Okandza Elenga qui est à la tête du projet REDISSE IV, dont la fin est prévue pour le 31 juillet 2024 et son démarrage a été en septembre 2020.

Le Congo a signé récemment avec la Banque mondiale deux accords de financement dans le secteur de la santé au profit des deux projets. Grâce à cet appui technique et financier, le projet REDISSE IV a bénéficié d’un financement d’environ 8 milliards de FCFA. Ce projet a pour rôle de renforcer les capacités intersectorielles nationales et régionales en matière de surveillance collaborative des maladies et de préparation aux épidémies dans les pays participants et de fournir une réponse immédiate évaluée à la crise sanitaire.
Le PRUC-19 a pu obtenir pour sa part un financement de 6 milliards de FCFA. Ce projet a pour objectif de prévenir, détecter et riposter à la menace de la COVID-19 et renforcer le système national de préparation en matière de santé publique.
A l’ouverture des travaux, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Backas a assuré qu’au regard des crédits accordés au Congo, la Banque mondiale s’inscrit dans la priorité que le pays «accorde à la préservation de son capital humain comme facteur clé de son développement en traitant la problématique circonstancielle de la crise sanitaire, mais en fixant à la fois les bases d’une véritable politique de prévention», a-t-elle souligné.
La présidente du comité de pilotage a poursuivi qu’en cette période critique «il nous revient donc de conduire avec rigueur, conscience et détermination la mise en œuvre de ces deux projets majeurs pour une offre de soins de santé de qualité pour le bénéfice du plus grand nombre de nos concitoyens».

Philippe BANZ

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728