Sélectionner une page

CRISE A LA F.C.A : La CAA emboîte le pas à la World Athletics

CRISE A LA F.C.A : La CAA emboîte le pas à la World Athletics

On n’a peut-être pas fini de compter les vagues provoquées par la crise qui secoue depuis presque deux mois la Fédération congolaise d’athlétisme. En effet, cette crise s’est invitée à la Confédération africaine qui a organisé en visioconférence la 29e session de son congrès ordinaire, le mardi 28 septembre 2021.
Face au cas FCA (Fédération congolaise d’athlétisme), la CAA (Confédération africaine d’athlétisme) avait désigné les responsables congolais «éligibles». A ce genre d’événements, chaque association membre est représentée par son président et son secrétaire général. Ils reçoivent une invitation officielle transmise par le directeur général de la Confédération, qui est la cheville ouvrière de l’instance dirigeante continentale. Dans le courrier adressé à toutes les associations, il n’a échappé à personne l’évocation spécifique du cas de la Fédération congolaise, ce qui n’est pas courant. «Pour le cas du Congo, sont déclarés éligibles à accéder dans la salle du Congrès de la CAA : M. Sidney Ange Thomas Ndandou, 1er vice-président, et M. Alain Wilfrid Mamboukou, secrétaire général », a écrit Lamine Faty, directeur général de la CAA. «Je vous en souhaite bonne réception. Cordialement», a-t-il conclu. Un troisième Congolais, Jean-Baptiste Ossé, a participé à ce congrès en sa qualité de membre élu du Conseil de la Confédération.
Les deux premiers dirigeants congolais considérés «éligibles» par la Confédération africaine sont les adversaires de José Cyr Ebina qui se considère toujours comme président de la FCA, dans des affaires pendantes à la CCAS (Chambre de conciliation et d’arbitrage du sport) pour le contrôle de la Fédération congolaise.
Pour Sidney Ange Thomas Ndandou et Alain Wilfrid Mamboukou, leur reconnaissance par les instances internationales d’athlétisme est «une victoire» sur l’autre camp. De toute façon, on le savait : la Fédération mondiale étant très strict sur les statuts et règlements des associations membres, eux-mêmes calqués sur ses propres statuts que la Confédération africaine allait lui emboîter le pas.
Pour en revenir aux travaux de leur congrès, plusieurs points ont été abordés, dont celui portant préparation des 22es Championnats d’Afrique seniors retirés au Cameroun qui n’est pas prêt. La CAA a acté leur transfert à Maurice qui va les accueillir pour la troisième fois, après 1992 et 2006. Ils auront lieu du 8 au 12 juin 2021. La contribution de l’Afrique au prochain congrès de la World Athletics (Fédération mondiale), le rapport d’activités 2020-2021 du directeur général de la CAA et les communications du président de la CAA (Hamad Kalkaba Malboum) et de la World Athletics (Sébastien Coe) ont occupé également une place centrale dans ces assises. Quant au congrès mondial, il se tiendra en novembre prochain.

Jean ZENGABIO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.