Sélectionner une page

Église DE BRAZZAVILLE : Clôture de l’Assemblée spéciale des ouvriers apostoliques

Église DE BRAZZAVILLE : Clôture de l’Assemblée spéciale des ouvriers apostoliques

Ouverts le dimanche 26 juin 2022, par une messe en la cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville, suivie de la cérémonie d’ouverture dans la salle des conférences de l’hôtel de l’Association des conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC) le lendemain lundi 27 juin 2022, les travaux de l’Assemblée spéciale des ouvriers apostoliques de l’Archidiocèse de Brazzaville ont été convoqués par Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, ordinaire du lieu.

Quatre cents participants venus aussi bien du Congo que de l’étranger y ont pris part.
Ces assises se sont déroulées au siège de l’ACERAC jusqu’au vendredi 1er juillet 2022, ont été marquées à la fin par une séance de réconciliation générale entre prêtres initiée spontanément par le pasteur de l’Eglise de Brazzaville et ont atteint l’apogée, le samedi 2 juillet 2022, par la messe de clôture à la Place mariale de la Cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville.
Présidée par Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque métropolitain de Brazzaville, la messe a été concélébrée par NN.SS. Javier Herrera Corona, nonce apostolique au Congo et au Gabon, Victor Abagna Mossa, archevêque métropolitain d’Owando, Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma, Mgr Loïc Lagadec administrateur diocésain de Grenoble-Vienne, en France, les abbés Mesmin Auxence Gaya, prêtre de l’archidiocèse de Brazzaville, nommé vicaire général de Cayenne en Guyane Française, sa terre de mission, Antonio Mabiala, secrétaire général de l’ACERAC, Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la Conférence épiscopale du Congo (CEC), Alfred Malanda, président de la Commission Communication de l’ASOA, Séraphin Koualou Kibangou, prêtre de l’archidiocèse de Brazzaville, en mission pastorale en Italie, élu par ses confrères, président de l’Association des prêtres de l’Archidiocèse de Brazzaville en mission à l’étranger, sous réserve de confirmation par l’archevêque, Donatien Bizaboulou, vicaire épiscopal chargé des vocations, des séminaires et du clergé, élu vicaire général de Brazzaville par ses confrères lors des travaux, sous réserve de confirmation par l’archevêque de Brazzaville, Michel Bébert Bordan Kimbouani Ntsoki, chancelier de l’archevêque sortant, Kelly Michaël Milongo, chancelier de l’archevêque entrant, les pères Raphaël Bazebizonza, Pascal Taty et Cyriaque Onuoha, vicaires épiscopaux chargés de la vie consacrée, de la pastorale générale et vicaire judiciaire de Brazzaville, ainsi que plus de trois cents prêtres venus aussi bien des différents diocèses du pays que de l’étranger.

Une vue des participants à l’ASOA (prêtres concélébrants et laïcs)

Au début de la messe animée par la chorale diocésaine Mgr Barthélémy Batantu, les chœurs diocésains des Amis du Grégorien et de la Schola Populaire et ayant eu pour coryphée, l’abbé Crispin Massamba, stagiaire diaconal à la paroisse Jésus Ressuscité et de la Divine Miséricorde; l’abbé Jonas Koudissa, président du secrétariat général de l’ASOA, a lu le communiqué final sanctionnant les travaux de ces assises qui ont rassemblé des compétences diverses relevant aussi bien du clergé que du laïcat. Ce communiqué a fait mention de seize résolutions prises pour l’organisation et le bon fonctionnement de l’Eglise particulière de Brazzaville.
Parmi ces résolutions, il y a eu celles relatives à la durée maximale de la messe en semaine, fixée à 30 mn et à 1h 30 mn le dimanche; la durée de l’homélie fixée à 2 mn en semaine et à 12 mn le dimanche; dans les paroisses qui le peuvent, organiser au maximum 3 messes par jour pour permettre à tous les croyants de participer à l’eucharistie quotidienne; les deuxièmes quêtes dans les paroisses n’auront lieu désormais qu’avec l’autorisation expresse de l’évêque; les paroisses sont tenues de déposer à l’archevêché un rapport trimestriel des activités réalisées; étudier la faisabilité d’une procession mariale, le 14 août sur les artères principales de la ville; l’instauration de quatre nsinsani annuels pour les besoins du séminaire, d’achat, de sécurisation des terrains, d’assurance, et de construction de nouvelles paroisses, etc.

Une vue des participants à la messe rassemblés sur la Place mariale

C’est l’abbé Trésor Giovanni Bikindou, stagiaire diaconal à la paroisse Saint Louis Marie Grignon de Montfort de Mikalou, qui a eu le privilège de proclamer l’évangile choisi pour la circonstance.
Au cours de l’homélie, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a partagé sa vision de l’Eglise de Brazzaville: «Au début de ces assises, je rêvais seul, mais maintenant, je peux me permettre de rêver avec vous. Nous rêvons d’une Eglise diocésaine forte, solidaire, unie et indivisible. Nous rêvons d’une Eglise où la non impunité sera la règle de jeu.» a clamé l’archevêque.
Peu avant la fin de la messe, les participants laïcs à l’ASOA ont reçu chacun, des mains des archevêques de Brazzaville et d’Owando, du nonce apostolique, de l’évêque de Gamboma, et de l’administrateur diocésain de Grenoble-Vienne, des chapelets en signe d’encouragement de l’Eglise pour l’assiduité et la ponctualité dont ils ont fait preuve pendant les travaux de l’ASOA qui ont duré toute une semaine et qui ont rassemblé la quasi-totalité du clergé séculier.
Coté allocutions, l’abbé Jacques Bouekassa, président de la Commission ad’hoc de l’Année jubilaire Mgr Théophile Mbemba, a retracé les grands moments de cette Année jubilaire clôturée en ce jour solennel et dédiée à Mgr Théophile Mbemba, premier archevêque congolais de Brazzaville, «qui s’est investi sans compter pour le développement de l’archidiocèse de Brazzaville.», a-t-il affirmé. Il a été question tout au long de cette année «d’honorer la mémoire de ce bâtisseur de l’Eglise de Brazzaville qui a eu une vision particulière pour l’archidiocèse.», a-t-il poursuivi.
L’abbé Bienvenu André Kimbengui, économe diocésain de Brazzaville, a lu le compte rendu de la quête spéciale réalisée sur l’étendue de l’archidiocèse de Brazzaville, le dimanche 19 juin 2022, pour préparer l’ASOA. Cette quête a produit la somme de seize millions sept cents quatre mille deux cents quarante-cinq de francs CFA (16.704.245 frs).
L’abbé Michel Bordan Bébert Kimbouani Ntsoki a fait le compte rendu des élections faites pendant les travaux de l’ASOA afin de pourvoir aux postes de vicaire général, de président de l’Association des prêtres de l’archidiocèse de Brazzaville œuvrant à l’étranger, de membres du Conseil épiscopal élus par doyenné. Le père Casimir Moukouba, directeur diocésain de liturgie, a présenté les derniers ouvrages publiés par les prêtres de l’archidiocèse de Brazzaville.
Mgr Andrea Giovita, secrétaire de la Nonciature apostolique au Congo, a lu le message du Pape François adressé à Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque de Brazzaville, à l’occasion de cette Assemblée spéciale, après la présentation par l’archevêque des différents élus par leurs confrères prêtres. De même, il a aussi présenté aux participants à la messe, l’abbé Anselme Badiabo «Chaleureux», arrivé de France la veille, en dépit de son état de santé peu florissant.
L’archevêque s’est exprimé en dernier et a annoncé au peuple de Dieu que le Pape François a accepté son absence à Rome, le 29 juin 2022, lorsqu’il a béni les palliums des archevêques. Le sien lui sera remis dans un futur proche par le nonce apostolique au cours d’une cérémonie à la Place mariale de Brazzaville. Après quoi, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a déclaré clos les travaux de l’ASOA, avant d’impartir sa bénédiction au peuple de Dieu, en compagnie des évêques et archevêque concélébrants.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.