Sélectionner une page

ENTREPRENARIAT : Faire émerger une génération de TPE et PME compétentes

ENTREPRENARIAT : Faire émerger une  génération de TPE et PME compétentes

Dans le cadre de la coopération entre le Gouvernement et la représentation de l’Union européenne au Congo, les activités du programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales II (PRCCE II) ont été mises en œuvre pendant plus de 49 mois. Ce programme a répondu au titre du 11eme FED (Fonds européen de développement) de la période 2014-2022, à travers une convention de financement signée le 28 décembre 2016. Le deuxième et dernier comité de pilotage de ce projet a été tenu, à Brazzaville, mercredi 14 décembre dernier, pour dresser le bilan des activités réalisées et connaître l’impact des résultats obtenus, dans la perspective de consolider les acquis.
L’objectif a été d’amener les acteurs économiques, notamment les très petites (TPE), petites, moyennes (PME) et grandes entreprises à travailler ensemble autour des projets collectifs et collaboratifs sous la forme de «Clusters» ou regroupement pour mieux répondre à leurs défis respectifs et mutualiser leurs ressources.
Ce comité a été coprésidé par Lucien Bienvenu Kendé, directeur de cabinet de la ministre des PME et de l’Artisanat, et Karl Rawaert, premier conseiller et chef de coopération à l’Union européenne au Congo, en présence de Ferdinand Sosthène Likouka, directeur de cabinet de la ministre du Plan, Pierre Tati, directeur de cabinet de la ministre de l’Economie forestière, et Victor Ngouilou Pemba, directeur de cabinet du ministre du Commerce.

Les organisateurs et les participants à la fin des travaux

La revue de chapelet d’activités jugées opérationnelles du programme lancé en mars 2017 a été structurée en trois chaînes de valeur porteuses de croissance et d’emplois au Congo: l’aviculture, des fruits, des légumes, des produits forestiers non ligneux, du bois et de la menuiserie pour répondre à la demande des marchés. Le programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales. II a fait mobiliser le Gouvernement et l’Union européenne pour les entreprises dans une logique d’intervention dans les domaines que sont la diversification du tissu économique, l’amélioration du climat des affaires et le renforcement des capacités de négociation commerciales bilatérales et multilatérales, ainsi que de la compétitivité de l’économie.
Aimé Blaise Nitoumbi, directeur général du partenariat au développement au ministère du plan et ordonnateur national suppléant du fonds européen de développement, a reconnu que les clusters sont là et dotés en équipements. Les défis à relever concernent l’accompagnement et la formalisation. «Nous devons continuer d’accompagner ces clusters pour que ces maillons deviennent demain des vraies TPE, des vraies entreprises qui contribueront à la création de la richesse au Congo».
Karl Rawet a rappelé le budget du projet. La convention de financement entre la République du Congo et l’Union européenne pour le PRCCE II a porté un budget de 13,9 millions d’euros, soit environ 9 milliards de francs CFA pour appuyer le renforcement de l’économie congolaise et la création d’emplois. A ce titre, le PRCCE II est le premier programme majeur de la coopération entre le Congo et l’Union européenne pour le développement du secteur privé.
A l’ouverture des travaux, Lucien Bienvenu Kendé avait souligné que dans la perspective de soutenir les efforts du Gouvernement en matière de divertissement du tissu économique congolais, l’Union européenne avait résolu de financer ce projet qui devrait consister en l’instauration d’une croissance forte, stable, inclusive et créatrice d’emplois.

Philippe BANZ

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728