Sélectionner une page

INONDATIONS : Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma, l’hôte des populations d’Epéna, Impfondo et de Dolisie

INONDATIONS : Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma, l’hôte des populations d’Epéna, Impfondo et de Dolisie

Inlassable, la ministre des Affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma, a effectué du 3 au 4 janvier dernier une mission d’assistance humanitaire dans le département de la Likouala. Pour aller apporter le soutien du Gouvernement aux populations sinistrées dans les localités d’Epéna et d’Impfondo, après les pluies diluviennes qui ont détruit de nombreuses habitations et provoqué des inondations. En compagnie du ministre Gilbert Mokoki de la Santé, et du préfet de la Likouala, Jean Jacques Mouanda.

La ville d’Epéna était la première localité à être visitée par la ministre, en réponse aux doléances des populations victimes des inondations. Au total, 1500 ménages étaient concernés, soit 6400 sinistrés qui ont bénéficié des kits composés de vivres, de non-vivres, des kits scolaires, de pêche et des médicaments essentiels. «Votre présence parmi nous preuve à suffisance que le Gouvernement et le Président de la République sont tous à l’écoute des populations de ce district», a déclaré le secrétaire général de la sous-préfecture.

A Epéna

La ministre qui s’est exprimée en lingala, a indiqué à la population qu’elle était là au nom du Président de la République. «Nous sommes ici, comme partout ailleurs, pour ramener à la population sinistrée la réponse d’urgence», a-t-elle déclaré.
Dans le même élan, le ministre de la Santé, Gilbert Mokoki, a remis un lot de médicaments et un moteur hors-bord au centre de santé intégré d’Epéna. La distribution de ces matériels s’est faite dans l’enceinte de la sous-préfecture.
Impfondo a constitué la deuxième étape du périple de la ministre Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma. La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de la préfecture le 4 janvier. La population est venue nombreuse pour témoigner sa reconnaissance au Gouvernement.
Le Vice-maire d’Impfondo a exprimé sa reconnaissance au Président de la République pour avoir répondu aux cris de détresse des populations de sa commune et du district où les catastrophes naturelles causent d’énormes dégâts. «Vous ne pouvez imaginer notre joie et le ouf de soulagement des populations sinistrées qui vont bénéficier des kits du Gouvernement. Une aide que nous considérons comme un cadeau de Noël», a-t-il affirmé.
En effet, les pluies qui se sont abattues courant mois de septembre et octobre 2022, accompagnées de la montée des eaux des rivières Oubangui et Likouala-aux-herbes, ont occasionné de nombreux dégâts auprès des familles qui se sont retrouvées sinistrées.
Le département de la Likouala est durement touché par des inondations dans la quasi-totalité des districts.
Dans la seule commune d’Impfondo, 1500 ménages ont été dénombrés et 4023 dans l’ensemble du district. La joie était grande auprès des sinistrés qui ont reçu la générosité du Gouvernement venu voler à leur secours, en leur apportant des kits de vivres, de non-vivres, des kits scolaires, de construction et de pêche, ainsi que des médicaments essentiels.
Dans son allocution, Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Goma, s’exprimant en Lingala, a expliqué aux populations que le Président de la République avait écouté leurs cris de détresse. «Il m’a envoyé pour vous apporter cette assistance. Acceptez ce geste», a-t-elle dit.
Elle leur a délivré un message de réconfort et de compassion. «Prions pour que Dieu puisse donner la force au Président de la République pour qu’il puisse continuer à donner», a-t-elle exhorté.
Bien avant le département de la Likouala, Mme la ministre était l’hôte des populations sinistrées de Dolisie, le 2 janvier, pour apporter le soutien du Gouvernement aux victimes des inondations.
Les populations de Dolisie et du Niari ont exprimé leur satisfaction. «Grand merci au Président de la République», a déclaré Placide Kifouta, l’un des bénéficiaires.
La ministre a exprimé le vœu de voir 2023 être une année sans sinistre. «Ce qui arrive à Dolisie n’est pas spécifique au département. Ce sont presque tous les départements qui subissent les effets du changement climatique. Le Président de la République avait pris un engagement. Faisons-le confiance, continuons à lui faire confiance parce que la tâche n’est pas facile. Tous, derrière lui, je pense que nous arriverons à sortir des difficultés qui nous entourent et des attentes des Congolais», a-t-elle conclu.
Le préfet du Niari et le maire de la ville de Dolisie étaient présents à cette cérémonie.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.