Sélectionner une page

ITALIE : Henri Okemba présente ses lettres de créances à Sergio Mattarella

ITALIE : Henri Okemba présente ses lettres de créances à Sergio Mattarella

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Congo en Italie, Henri Okemba a présenté jeudi 12 janvier 2023 ses lettres de créances au président italien Sergio Mattarella. La cérémonie s’est déroulée au palais du Quirinal, à Rome. Nommé par décret 2022-326 du 15 juin 2022, le nouvel ambassadeur du Congo en Italie remplace Mme Jeanne Dambendzet rappelée au pays, qui elle-même avait remplacé Mamadou Kamara Dékamo.

Retardée pour raison de COVID-19 dont a été récemment atteint le président italien Sergio Mattarella, cette cérémonie a été l’occasion pour les deux hommes d’échanger sur les relations qui unissent leurs deux Etats. Au cours de leur entretien, le diplomate congolais a transmis le message d’amitié et de fraternité du président Denis Sassou-Nguesso à son homologue. Il a magnifié l’excellence des relations diplomatiques et de coopération entre l’Italie et le Congo. Il a également souligné la volonté du président de la République du Congo de raffermir et de diversifier les liens de coopération qui existent entre les deux pays frères, particulièrement dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, de la santé, de l’enseignement supérieur, de la formation qualifiante, du tourisme, de la culture et des sports.

Le couple Okemba en communion avec la diaspora congolaise de Rome

Le président Sergio Mattarella a salué et loué les bonnes relations qui unissent l’Italie et le Congo et s’est engagé à œuvrer à leur raffermissement dans tous les secteurs et plus spécialement dans le domaine culturel où il existe d’énormes potentialités à explorer et à développer entre les deux pays. En sa qualité d’ambassadeur du Congo, Henri Okemba devient également le représentant permanent de son pays auprès des agences onusiennes basées à Rome que sont l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).
A l’issue de la cérémonie, une messe d’action de grâces a été célébrée en la basilique Sainte Marie Majeure de Rome, première basilique dédiée à la Sainte Vierge Marie en Occident, où est enterré Nsaku Ne Vunda, premier ambassadeur du Royaume du Kongo au Vatican en 1608. La messe a réuni plusieurs filles et fils du Congo, dont Rigobert Itoua, ambassadeur du Congo près le Saint Siège, les prêtres et religieuses en mission en Italie ainsi que de nombreux invités. La journée s’est clôturée par un déjeuner convivial avec la diaspora congolaise d’Italie.
A noter qu’avant son départ du Congo, Henri Okemba avait déjà confié sa nouvelle mission à Dieu, au cours d’une messe célébrée en la chapelle de l’ACERAC à Brazzaville, par l’abbé Gervais Protais Yombo, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo dans l’archidiocèse d’Owando. C’était en présence de son épouse, de quelques parents et proches, dont Jacques Obia, ancien ambassadeur du Congo au Benelux.

Aristide Ghislain NGOUMA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.