Sélectionner une page

KARATE : Les avantages des techniques de pieds

KARATE : Les avantages  des techniques de pieds

Le karaté est un art de combat. Il renferme une panoplie d’attaques et de ripostes aussi bien des mains que des pieds dans les assauts. Bon nombre de compétiteurs, lorsqu’ils montent sur le shiai-jo (surface de combat), utilisent plus les tsuki-waza (techniques de coups de poing directs pour l’attaque ou la contre-attaque), que les keri-waza (techniques des membres inférieurs pour l’attaque ou la contre-attaque) qui ont l’avantage d’être utilisées soit pour frapper, bloquer, crocheter, ou balayer l’adversaire. Ces techniques de pieds sont d’autant plus intéressantes qu’elles sont incomparablement plus puissantes que les techniques de bras, le volume musculaire mis en action étant bien plus important, et l’allonge exceptionnelle du pied ayant toujours de quoi surprendre l’adversaire.

Me Antoine Mbeté-Tchivanga exécutant un mae-geri

Les quelques techniques de pieds que vous pouvez utiliser lors des compétitions sont, entre autres : le Mae-geri : (coup de pied direct frappé vers l’avant). On frappe avec la balle du pied en relevant fortement les orteils pour faire saillir la partie charnue et solide ; c’est la dent du tigre (koshi). Le Kakato-geri : (coup de pied frappé du talon de haut en bas). La cheville est fortement pliée. Il est possible de le frapper en mae-geri-kekomi, à l’abdomen ou au plexus de l’adversaire. Le Yoko-geri-kekomi : (coup de pied pénétrant frappé en chassé latéral), en ligne droite. On utilise le sabre de pied (sokuto). Mettez-vous en kiba-dachi, de profil par rapport l’adversaire. Le Yoko-geri-keage : (coup de pied chassé frappé remontant). Le départ est le même que pour kekomi. Mawashi-geri : (coup de pied fouetté circulaire). On frappe sur le dessus du pied (haisoku ou ashikubi) suivant une trajectoire circulaire contenue dans un plan horizontal. On attaque l’adversaire latéralement, tout en lui faisant face au niveau des reins, des côtes ou u dos. Notons que l’on peut aussi frapper du pied avant. Le Ushiro-geri : (coup de pied frappé vers l’arrière). On frappe directement derrière soi avec le talon (kakato). Il faut dans la position préparatoire, tourner le dos à l’adversaire. L’exécution du coup de pied se fait en un seul temps. Le niveau moyen (shudan) est celui qu’il faut viser. Le Ura-mawashi : (coup de pied fouetté en revers). Cette technique est aussi appelée ushiro-mawashi-geri. Il consiste à frapper du talon dans un mouvement circulaire contraire à celui de mawashi-geri. On frappe le dos, la tête ou la mâchoire de l’adversaire, après lui avoir tourné le dos comme dans ushiro-geri. Il faut frapper toujours dans l’idée de crocheter avec le talon. Cette technique est très dangereuse, car elle peut endommager la colonne vertébrale de l’adversaire. Il exige un maximum de connaissance et de maitrise.
Toutes ces techniques ont l’avantage de vous faire gagner en un seul coup 2 ou 3 points (ippon), selon le niveau de l’attaque de l’adversaire à l’impact. Nous conseillons aux karatékas compétiteurs d’utiliser plus les pieds que les mains qui ne donnent qu’un point (ippon) à l’impact. L’entrainement de ces techniques se fait généralement au makiwara (sac de frappe long, rempli de copeau ou de gazon suspendu à un solide poteau).

TADI-DIA NUNGU

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.