Sélectionner une page

LA SEMAINE AFRICAINE EN DEUIL Jean Banzouzi-Malonga s’en est allé

LA SEMAINE AFRICAINE EN DEUIL  Jean Banzouzi-Malonga s’en est allé

Le Responsable du bureau de La Semaine Africaine à Pointe-Noire, Jean Banzouzi-Malonga, a trouvé la mort à Pointe-Noire mercredi 17 2021 au soir. Voulant traverser la chaussée, il a été fauché par un minibus roulant à vive allure. Sous l’effet de l’impact, sa tête a heurté la chaussée. Les témoignages concordent à dire qu’une plus grande diligence des services de secours aurait pu sauver notre ami ; il est arrivé sans vie à l’hôpital.
Pendant plus de dix ans, Jean a été la matérialisation de notre présence et de notre difficultueuse installation à Pointe-Noire. L’expansion d’un journal imprimé à Brazzaville et transporté par les moyens ordinaires chaque jeudi, a occupé ses journées ainsi que celle de sa petite équipe restreinte autour de lui.
Jean Banzouzi-Malonga était bien homme de presse écrite, même si son parcours professionnel l’a conduit par intermittence à la radio. C’est en effet au quotidien gouvernemental Mweti que débute sa carrière de journaliste-fonctionnaire, après un stage en Allemagne, au début des années 1980. Ceux qui ont partagé ce parcours se souviennent de lui sous le surnom de Bonisseur. Il a œuvré aussi au journal sportif Le Stade, puis à La Nouvelle République.
C’est de ce dernier journal qu’il est passé à l’équipe de La Semaine Africaine avec laquelle il collaborait épisodiquement sur les sujets les plus divers. Même avec son entrée dans la période officielle de retraite, il a voulu poursuivre sa tâche au sein de l’hebdomadaire qui ne serait pas ce qu’il est sans lui à Pointe-Noire et au sein de ses réalités socio-économiques.
Nous pleurons un collègue, un ami, un frère : un sourire jovial, un humour discret et une connaissance fine de Pointe-Noire et de ses réalités. C’est tout cela que nous perdons avec sa disparition.
Les obsèques de Jean Banzouzi-Malonga auront lieu en fonction du programme que nous communiquera la famille. Nous vous tiendrons informés. En attendant, merci de porter l’âme de Jean dans vos ferventes prières.

La Semaine Africaine

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.