Sélectionner une page

La ville d’Oyo aussi a eu sa grève

Les uns après les autres, les hôpitaux du pays vivent au rythme des grèves. Après Brazzaville, Dolisie et Pointe-Noire, la ville du Président de la République Denis Sassou-Nguesso, Oyo, est entrée dans la danse. Vendredi 18 juin dernier, médecins, infirmiers et autres agents de l’hôpital général Edith Lucie Bongo Ondimba ont déclenché une grève générale, pour réclamer «le paiement sans condition de 3 mois» d’arriérés de salaire et «la signature d’un protocole d’accord déterminant l’échéancier d’apurement des arriérés des salaires restants». Néanmoins, un service minimum est observé. Au total, les agents de cet hôpital, le plus grand centre de toute la zone nord du pays, cumulent 7 mois sans salaire. Le mouvement de grève serait largement suivi.

Rejoignez les 416 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

CONSCIENCE D’UNE NATION

Il est surprenant que le Congolais, malgré les événements pesants qui lui sont tombés dessus dans cette décennie ou les décennies antérieures garde la bourse de ses préjugés intacte. Il repart bien volontiers sur les horreurs de la guerre tribale de 1959, pour en faire le marqueur de l’histoire qu’il conserve et entretient. « Quel est votre nom déjà ?»

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 416 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

mars 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031