Sélectionner une page

LEGISLATIVES : Ferréol Ngassackys remercie les électeurs de Poto-Poto

LEGISLATIVES : Ferréol Ngassackys remercie les électeurs de Poto-Poto

Après la publication des résultats du premier tour des élections législatives des 4 et 10 juillet dernier donnant victorieux les trois candidats du PCT, à Poto-Poto et 10 conseillers locaux, Ferréol Ngassackys, président du Comité PCT-Poto-Poto, a organisé un point de presse le 27 juillet. Pour remercier les populations du troisième arrondissement et leur témoigner son amour et toute sa satisfaction pour ces résultats obtenus.

Pour le candidat réélu dans la troisième circonscription de Poto-Poto, la victoire du PCT est un plébiscite. «C’est historique, nous sommes très heureux», s’est-il exclamé, tout en disant sa satisfaction: «Nous sommes fiers, parce que les trois candidats du PCT à Poto-Poto sont élus dès le premier tour. Nous avons obtenu aux locales 10 conseillers au Conseil municipal et départemental de Brazzaville. Score que nous avons amélioré par rapport à 2017 où nous avons obtenu 8 conseillers. Merci à Poto-Poto».
Ferréol Ngassackys a également félicité le plébiscite du PCT au niveau national. A lui seul, ce parti a obtenu 103 députés au premier tour et était en ballotage dans 14 circonscriptions. «Autant de motifs de satisfaction», s’est-il réjoui.
Tout en exhortant les populations de Poto-Poto à poursuivre la marche du développement, il leur a rassuré que leurs députés poursuivront l’œuvre déjà amorcée pour le bien-être de Poto-Poto.
Par cette victoire, Ferréol Ngassackys pense qu’il s’agit là d’une adhésion de la population au programme de société du Président de la République. «C’est un homme qui rassure. En réalité, les Congolais ont compris que pour aller de l’avant, il vaut mieux être derrière ce Monsieur. Aujourd’hui, nous avons besoin d’hommes et de femmes expérimentés pour conduire à mieux ce programme. Nous avons foi en notre parti et on a réussi, au niveau de Poto-Poto, à élever la population à un degré de conscience tel qu’elle a compris et qu’elle sait faire les bons choix», a-t-il expliqué.
Il a invité les candidats victorieux ou malheureux, ainsi que toutes les couches laborieuses de Poto-Poto, de se joindre à eux pour élever cette vitrine culturelle.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.