Sélectionner une page

LÉGISLATIVES : Henri Bouka satisfait du bon déroulement du scrutin

LÉGISLATIVES : Henri Bouka satisfait du bon déroulement du scrutin

Le second tour des législative a eu lieu le 31 juillet dernier. Tout s’est passé dans le calme même s’il n’a pas connu d’enthousiasme et de ferveur comme dans certaines circonscriptions lors du premier tour. La raison est toute simple: il n’y avait plus d’enjeux pour certains, le parti au pouvoir étant largement majoritaire; pour d’autres, il fallait recourir aux jeux des alliances pour se frayer un passage, et prétendre gagner un siège. Malgré tout, le deuxième tour a vécu.
Le président de la Commission nationale électorale Indépendante (CNEI), Henri Bouka, qui a effectué la ronde des bureaux de vote à Brazzaville, et rappelé que le deuxième tour des législatives s’est déroulé dans le calme à travers le territoire national. «Vingt-cinq circonscriptions électorales à travers le pays étaient appelées à se prononcer. Le vote a concerné Brazzaville avec huit circonscriptions en lice, à savoir: Ouenzé 4, Moungali, Moungali 3, Mfilou 1 et quatre circonscriptions à Makélékélé. Dans le département du Pool, le second tour a concerné les circonscriptions électorales de Kinkala commune, Kimba, Goma Tsé-Tsé et Vindza. Pour la Bouenza, pour sa part, le vote a été repris à Mouyondzi; Kingoué, Boko-Songho et Madingou commune. En ce qui concerne le Niari, le corps électoral était convoqué à Moutamba, Moungoundou Sud, Mayoko, Kimongo et Kibangou. Les départements de la Lékoumou et Pointe-Noire ont aussi repris le vote», a-t-il indiqué.
Le président de la Commission nationale électorale indépendante a relevé que, selon les premiers rapports issus de l’intérieur, le scrutin s’est tenu globalement dans la paix et la sécurité. Et que les opérations de vote se sont déroulées dans la sérénité sur l’ensemble du territoire national. «A Brazzaville, le vote a été un peu timide, mais a été remarquable. A Moutoumba, par exemple, à 13 heures, le taux de participation était estimé à 60%, tout comme à Boko-Songho et à Mouyondzi.», a-t-il indiqué.

Pascal-Azad DOKO

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728