Sélectionner une page

LIVRE : Armand Serge Zanzala publie «La méthode Ange Zanzala»

LIVRE : Armand Serge Zanzala publie «La méthode Ange Zanzala»

Pourquoi un manuel de méthodologie?

Devant le système éducatif congolais qui ne forme que des diplômés au lieu des intellectuels qui peuvent être capables de créer leurs propres savoirs à partir de la formation reçue, les taux élevés d’échecs qui sont enregistrés, chaque année, dans les examens et concours d’État, le spectacle ahurissant qu’offrent les élèves et étudiants congolais qui vont apprendre leurs cours sous les lampadaires des éclairages publics,….ou dans les forêts et les savanes où ils croient profiter du silence des lieux pour faire le perroquet, c’est-à-dire mémoriser les leçons, au lieu de les comprendre afin de créer, eux-mêmes, leurs savoirs à partir de l’enseignement reçu en classe, ainsi que les coûts élevés que payent les parents aux répétiteurs, nous avons pensé qu’il était un devoir, pour nous, journaliste et écrivain, mais aussi citoyen congolais qui a bénéficié gratuitement des services de son pays, de procurer aux élèves et étudiants ce qu’ils désirent, depuis.
C’est pourquoi nous avons écrit «La Méthode Ange Zanzala» qui est un manuel de méthodologie dont les procédés sont originaux et ont déjà fait leurs preuves là où nous les avons déjà enseignés.
Avec ce livre, nous voulons en effet mettre fin à toutes ces tracasseries, et aider:
-le gouvernement à mettre fin à la vieille école et à élaborer des cartographies dans tous les domaines de la vie afin d’amorcer le développement du pays;
-les enseignants à bien ficher leurs cours, avoir un sens pédagogique et une aide visuelle pour faciliter la compréhension des leçons;
-et les élèves ou étudiants à se familiariser avec les concepts clefs de la philosophie afin de devenir des intellectuels qui seront capables de créer leurs propres savoirs.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.