Sélectionner une page

MESSE CHRISMALE A POINTE-NOIRE : La prière du pasteur est une prière habitée par l’Esprit qui crie «Abba»

MESSE CHRISMALE A  POINTE-NOIRE : La prière du pasteur est une prière habitée par l’Esprit qui crie «Abba»

Le mardi 30 mars 2021 en la cathédrale Saint-Pierre de Pointe-Noire, Mgr Miguel Angel Olaverri, a présidé la messe chrismale en présence de plus d’une vingtaine de prêtres venant de différentes paroisses. Cette messe aussi est l’occasion où chaque prêtre concélébrant renouvelle sa promesse sacerdotale.

Dans la tradition, cette messe est aussi l’occasion pour le peuple de Dieu de faire corps autour de son clergé, de ses diacres, religieux et personnes consacrées. C’est un moment exceptionnel où l’évêque consacre les huiles saintes par lesquelles Dieu va faire pénétrer sa grâce.
Suite à la crise sanitaire que traverse le monde et l’Église, cette messe à Pointe-Noire a connu un nombre limité de fidèles afin d’éviter la propagation de la maladie.
Dans son homélie tirée de l’évangile selon saint Luc (Lc 4,16-21), Mgr Miguel a fortifié le peuple de Dieu en s’appuyant sur la première lecture où la parole de la consolation a été donnée vers tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, éprouvent une peine, sont dans l’épreuve.
«Aujourd’hui, cette parole de l’écriture s’accomplit. Dans cette pandémie qui nous bouleverse, qui change nos habitudes. Aujourd’hui dans l’encouragement que nous vivons pour tous les soignants, mais quelle que soit notre manière de vivre cette période difficile, nous entendons Jésus qui dit à chacun de nous, à chaque famille, prêtre, diacre, homme, femme, enfant, vieillard: aujourd’hui cette parole de l’écriture s’accomplit. Et quelle est cette parole? C’est une parole de consolation. Cette parole de consolation est accompagnée bien sûr d’une information, d’un enseignement pour que nous puissions être réveillés dans notre foi. Cet enseignement vient d’être lu dans le prophète Isaïe (Is 61,1). Voilà la consolation de l’esprit c’est cette contagion de l’amour, oui c’est l’amour qui console, c’est l’amour qui donne la paix, c’est lui qui donne confiance, qui crée les vrais liens. Avec l’Esprit Saint nous sommes en relation les uns avec les autres», a rappelé Mgr Miguel.
Il a invité le peuple de Dieu au cours de cette messe chrismale à se souvenir de son baptême, de sa confirmation et à s’approcher de plus en plus de l’illumination de la grâce de Dieu.
Quant aux prêtres, Mgr Miguel les a invités à garder le lien du prêtre avec Jésus, car lorsque ce lien est cassé, séparé ou négligé la relation s’assèche. La lampe à court d’huile n’est plus capable d’illuminer. Le lien entre le prêtre et Jésus est une amitié tout à fait particulière, que le prêtre doit faire croître et alimenter le lien avec le peuple.
Au cours de cette messe, le père évêque a procédé à la bénédiction du nouveau tabernacle de la cathédrale Saint Pierre. Ensuite, les prêtres présents à cette célébration ont renouvelé leur promesse sacerdotale. Vivre toujours plus unis au Seigneur Jésus, chercher à lui ressembler, renoncer au superflu, célébrer les sacrements, annoncer la parole de Dieu avec désintéressement: tel est le rôle d’un prêtre.
Après le renouvellement des promesses, Mgr Miguel a béni l’huile qui sert dans la célébration du sacrement des malades. Ensuite l’huile des catéchumènes qui sert dans les célébrations préparatoires au baptême. Et enfin la consécration du saint crème, qui fait l’objet d’une consécration spéciale.
A noter que la messe chrismale est en principe célébrer le jeudi saint, mais elle peut être transférée à un autre jour, pourvu qu’elle soit proche de Pâques. L’archidiocèse de Pointe-Noire a choisi le mardi.

Madocie Déogratias
MONGO

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728