Sélectionner une page

MUSIQUE MODERNE : Ladis Arcade, un chanteur qui monte en force !

MUSIQUE MODERNE : Ladis Arcade, un chanteur qui monte en force !

Totalisant déjà onze ans de carrière musicale, le chanteur d’origine congolaise Ladis Arcade, Ladislas Arcade Mboungui Bokassa à l’Etat-civil, a inscrit à son palmarès, en 2018, un album ‘’Butûmbu’’ (Le destin) qui a rehaussé le niveau de son talent. L’artiste ne cesse d’enchaîner les projets prometteurs dans le milieu musical de la diaspora congolaise où il est désormais reconnu et ne passe plus inaperçu.
De formation ingénieur agricole, Ladis Arcade s’est installé en France, du fait des guerres civiles à Brazzaville en 1997. Dans ce pays, il fourbit ses armes dans le milieu très controversé de la musique où il avance lentement et s’y accroche. Personne ne croyait en lui au départ, mais au fil des ans, il est en train de conquérir le monde musical. Son premier single “La terre ma patrie”, voit le jour en 2010. Et dans cet élan, des prestigieuses maisons de disque lui ont ouvert leurs portes, telles que : les éditions Cyriaque Bassoka. Un accompagnement échange d’un contrat d’exclusivité pour la disponibilité de ses albums en téléchargement sur toutes les plateformes. Il abat un travail de qualité et conceptuel dans lequel il gravit les marches qui le conduisent vers l’épanouissement.
“Butûmbu” (Le destin) est un album à plusieurs sonorités dans lequel on trouve un mix des styles aux influences musicales diverses. Il excelle surtout dans la distraction, mais invite aussi à la méditation des aspects de la vie courante. Il s’inscrit dans le chemin de ses précédents opus : ‘’Bidilu’’, estampillé Prix Tam-Tam d’or en 2013 et ‘’Lussendé’’ sorti en 2015. Son passage à ‘’Pool

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.