Sélectionner une page

PELERINAGE AU MONT CARDINAL EMILE BIAYENDA A DJIRI : Mgr Bienvenu Manamika a gravi les 14 stations du Chemin de croix avec les pèlerins

PELERINAGE AU MONT CARDINAL EMILE BIAYENDA A DJIRI : Mgr Bienvenu Manamika a gravi les 14 stations du Chemin de croix avec les pèlerins

Le Mont Cardinal Emile Biayenda, à Djiri dans l’archidiocèse de Brazzaville a vibré de manière authentique à l’occasion de la première visite pastorale de Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque métropolitain de Brazzaville, depuis sa prise de possession canonique du siège épiscopal. Et conformément à son calendrier pastoral, le pasteur de l’Eglise de Brazzaville est allé gravir les 14 stations du Chemin de croix de ce site, lieu du supplice du vénéré Cardinal, mort le 22 mars 1977. C’était, samedi 12 mars 2022, la veille du deuxième dimanche de Carême de l’année liturgique en cours.
Prélude à cette historique montée au cours de laquelle un mouton a accompli les 14 stations avec les pèlerins, l’archevêque a présidé une célébration eucharistique au pied de la montagne. Ont concélébré cette messe, les abbés Simon Monekéné, curé-recteur du Mont Cardinal Emile Biayenda, Antonio Mabiala, secrétaire général de l’Association des Conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC), Albert Kimbembé, curé de la paroisse Saint Michel de La Base et curé- doyen du doyenné Sainte-Anne, les curés doyens des doyennés conviés, les pères Pascal Taty, vicaire épiscopal chargé de la pastorale générale, Cyriaque Onuoha, vicaire judiciaire de Brazzaville, Casimir Moukouba, directeur diocésain de liturgie, etc. Le tout placé sous l’animation de la chorale des sœurs de Saint Antoine de Padoue.

Une vue des pèlerins pendant la montée

Parmi les participants à cette messe, figuraient M. Joseph Maloumbi, «Débat», président du Bureau exécutif diocésain de l’apostolat des laïcs (BEDAL) de Brazzaville, notre collègue Aristide Ghislain Ngouma, venu pour le compte de sa paroisse: Saint François d’Assise, M. Roch Banzouzi, responsable du protocole de l’archevêque, et plusieurs chrétiens venus des paroisses des doyennés ayant comme curé, les curés doyen de ces doyennés.
Au cours de l’homélie, l’archevêque de Brazzaville a exhorté le peuple de Dieu sur le bien-fondé d’un pèlerinage en ce qu’il est une source incontestable de grâces. Il a encouragé les participants à imiter les vertus du Bon Cardinal Emile Biayenda qui a sacrifié sa vie pour ses brebis.
Après la messe, l’abbé Antonio Mabiala a nourri le peuple de Dieu sur une des paroles phares du Cardinal Emile Biayenda contenues dans l’évangile selon Saint Luc: «Sur ta parole, je jetterai les filets», Cf. Luc 5, 4-6.
Cet enseignement a été suivi de la longue montée de l’archevêque accompagné des pèlerins jusqu’au sommet de la montagne, observant les 14 stations du chemin de croix. Le chemin de croix a été conduit par l’abbé Antonio Mabiala. Cependant à la 12e station, la présidence a échu à l’archevêque qui s’est exprimé et a apporté la touche épiscopale à ce déroulement du chemin de croix.
Au sommet du Mont Cardinal, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a enseigné aux pèlerins un chant qui lui a été révélé et qu’il avait composé lors de la célébration d’une fête de Pentecôte à Kibangou, dans le diocèse de Dolisie, alors qu’il était encore l’évêque du lieu et a partagé aux pèlerins un souvenir-témoignage de sa tendre enfance passée aux côtés de sa bien-aimée mère, (N.d.l.r : Mme Henriette Loutaya, rappelée à Dieu en novembre 2019, inhumée au cimetière privé Mâ Campagne à Brazzaville, sous une pluie battante, en présence de Mgr Louis Portella Mbuyu, alors évêque de Kinkala), une fervente légionnaire de Marie de qui l’archevêque a reçu la vocation mariale, sa fervente, brillante, captivante, scintillante et rassurante dévotion en la Vierge Marie, la reine de tous les Saints, la mère du clergé. S’inspirant de son exemple, le pasteur de l’Eglise de Brazzaville a suggéré aux mamans ayant participé à ce pèlerinage de transmettre la dévotion mariale à leurs progénitures respectives afin de pérenniser cette vocation mariale de générations en générations pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des hommes.
A signaler que parmi les reporters des différents organes de la presse catholique ayant couvert cette activité épiscopale, figuraient nos confrères: Lilian Mouangassa et Destin Bikouta de la Télévision catholique de l’archidiocèse de Brazzaville en ligne YouTube, Léandre Massamba, «Le Coq» de Radio Magnificat et Jean Claude Nkodia de Radio Maria-Brazzaville.

G. Wilfrid BOUMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.