Sélectionner une page

POOL : Une société italienne va planter sur 40 mille ha

POOL : Une société italienne va planter sur 40 mille ha

Le Gouvernement et la société RENCO GREEN SARLU, d’origine italienne, ont signé une convention du bail emphytéotique, mardi 29 novembre 2022 à Brazzaville, pour la mise en place de 40.000 ha de plantations forestières et agroforestières dans les localités de Mbé et d’Inoni plateau, dans le département du Pool. Les documents ont été co-paraphés par le ministre d’Etat Pierre Mabiala, ministre des Affaires foncières et du domaine public, qui a présidé la cérémonie, Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière, et le Dr Giovani Rubini, président directeur général de la société RENCO GREEN SARLU.
Le projet carbone de Mbé, en sigle JACA-Mbé, vise à réaliser des plantations forestières et agroforestières dans la lutte contre le changement climatique. La valorisation de ces forêts contribuera également à impulser le développement de l’économie locale, notamment à travers la composante agroforestière dédiée aux populations locales qui leur permettra d’exploiter les interlignes des plantations forestières pour réaliser leurs cultures agricoles, en sus des revenus des employés et de la mise en place de certaines infrastructures de bases à caractère social à inscrire au cahier des charges particulier. La valorisation de multiples usages des forêts peut constituer une source des revenus, d’emplois variés, des produits ligneux divers (bois, carbone, énergie et produits divers).
La société RENCO GREEN SARLU est un partenaire du Programme national de reboisement (PRONAR) qui vise la mise en place d’un million d’hectares de plantations forestières et agroforestières. Pour participer aux objectifs du PRONAR, la société RENCO investit sur fonds propres dans le projet de création d’un jardin de carbone de Mbé. A travers la signature du bail, l’Etat lui a cédé temporairement une superficie de 40.000 ha dans les localités de Mbé, Ngabé et Inoni plateau se trouvant au nord de Brazzaville, dans le département du Pool.
Le coordonnateur du PRONAR, le Dr ingénieur François Mankessi, présentant le projet, a indiqué que la superficie cédée couvre deux blocs. Le premier, situé à cheval entre Mbé et Ngabé, a une superficie de plus de 24.000 ha et le deuxième est dans la localité d’Inoni plateau avec une superficie de plus de 17.000 ha. Les deux blocs regorgent des forêts incluses. Les reliefs de ces blocs se prêtent bien aux activités d’afforestation et de reboisement. Les sols savanicoles à valoriser sont sablonneux et pauvres. Le bail emphytéotique signé est composé de vingt articles et un préambule.
Le Dr Giovanni Rubini a rassuré: «Avec ce projet, nous allons renforcer la biodiversité dans certains régions du pays. Nous créerons de nombreux emplois. RENCO est présente au Congo depuis 1999 et elle travaille dans le pétrole et la construction».
Pour sa part, Mme Rosalie Matondo a déclaré que l’attribution des terres aux partenaires est un travail conjoint et efficace. L’objectif de séquestration de carbone estimé à plus de 30 millions de tonnes équivalent-carbone dans le cadre du projet JACA-Mbé pour la période 2024-2050, est une contribution majeure de «notre pays, au titre des solutions basées sur la nature. Au plan économique, ce projet va mobiliser un investissement de l’ordre de 53 milliards FCFA et générer 250 emplois directs et des centaines d’emplois indirects. Cette mine d’emplois pour la jeunesse de notre pays, est un apport non négligeable aux efforts que mène le Gouvernement en vue d’éloigner notre jeunesse de trois maux: le vice, l’ennui et le besoin», a-t-elle souligné.
«Nous devons aussi compter avec les investissements privés pour notre économie. Le partenariat public/privé doit gagner en ampleur. Nous venons de réaliser une activité importante en signant un contrat de bail emphytéotique entre le Gouvernement et la société RENCO qui consiste à booster notre économie parce que l’économie doit être diversifiée», a déclaré le ministre d’Etat Pierre Mabiala.
La cérémonie a connu la présence de plusieurs personnalités, dont deux membres du Gouvernement, Mme Jacqueline Lydia Mikolo, ministre en charge des Petites et moyennes entreprises, et Denis Christel Sassou Nguesso, ministre de la Coopération internationale, ainsi que des délégués de la royauté téké.

Philippe BANZ

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.