Sélectionner une page

PORTRAIT : Quel avenir pour Jean Rosis Opimbat du Coton Sport de Garoua ?

PORTRAIT : Quel avenir pour Jean Rosis Opimbat du Coton Sport de Garoua ?

La saison de football 2021-2022 au Cameroun s’est terminé sur le nouveau titre du Coton Sport de Garoua. Notre compatriote Jean Rosis Opimbat, passé par CMS du Gabon et l’AS Vegas de Brazzaville, figure parmi les artisans de ce sacre. Dans un championnat exceptionnel disputé en mode poules, d’abord, suivi des play-offs, le Coton Sport a remporté son énième titre aux dépens d’Eding Sport, au terme des tirs au but, les deux protagonistes n’ayant pu se départager (1-1) au temps réglementaire.
Le talent, Jean Rosis l’a, avec des accélérations dont il détient seul le secret. Il a encore fait beaucoup parler de lui grâce à cette qualité au cours de cette saison. Les dirigeants de son club l’avouent : Jean Rosis est difficile à contrer quand il fonce vers les buts adverses. En 46 matchs disputés, toutes compétitions confondues, il a délivré 16 passes décisives. De quoi s’installer durablement à son poste de milieu excentré droit.
Arrivé dans le club camerounais il y a deux ans, Jean Rosis avait été chaleureusement accueilli. Depuis, il s’y est adapté facilement. Engagé en Ligue des champions, lui et son club n’ont pas pu renouveler cette année leur performance de demi-finaliste lors de la saison 2020-2021. Ils ont été éliminés dès la phase de poules. Il n’empêche. Le Congolais s’est distingué à chacune de ses apparitions sur les terrains africains.
Jean Rosis Opimbat est en prêt au Coton Sport. C’est un produit de l’AS Vegas, dont le président, Doless Oviebo, mène une politique de placement des joueurs à l’étranger. Il a cédé Rosis pour deux saisons avec option d’achat. Ce contrat est arrivé à expiration. Son club d’origine aurait reçu des offres de partout. Poursuivra-t-il son aventure avec le club du Nord du Cameroun ?

G-S.M.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.