Sélectionner une page

PRIX STUDIO 210-TROPHEES PANAFRICAINS DE L’EXCELLENCE : Les lauréats de la cinquième édition primés

PRIX STUDIO 210-TROPHEES PANAFRICAINS DE L’EXCELLENCE : Les lauréats de la cinquième édition primés

La salle Savorgnan de Brazza de l’Institut français du Congo (IFC) à Brazzaville a abrité le 14 janvier dernier la cérémonie de remise des prix aux lauréats de la cinquième édition des Prix Studio 210-Trophées panafricains de l’excellence. Une initiative d’Ed Chevry Dia Ku Ndila, journaliste de Télé Congo, dont l’objectif est de distinguer, dans la sous-région, les personnalités morales et physiques ayant positivement marqué la société par leur travail, leur management, leur engagement et leur créativité.
Au total, 48 lauréats ont été primés, sous le regard de l’huissier de justice, maître Borel Ander Kabi. Ont été primés:
Catégorie People: Grand philanthrope: Rholla Hallen Piompys; Magna culturae: Abed Achour; Promotion culturelle: Institut français du Congo; Evénement culturel de l’année: Osiane 2021; Influenceur: Princilya Ngakosso; Prix Botalitali: Christian Péa.
Catégorie gouvernance- entrepreunariat- leadership
Trophée de l’entrepreneur: Eldrine Samba, Arnaud Aken Elion; Trophée d’excellence Lisalisi: Fondation Charles Ebina, Fondation Widal; Start up Pool Malebo: Tinda Box; Grand prix du slam: Maruisca Moukengue.
Catégorie média:
Grand reporter: Rose Marie Bouboutou; Prix d’excellence BBS (Borgia Bouesso Samba): Echo du vrai, «Armée & Nation»; Prix de l’innovation: La Congolaise 242; Presse en ligne: Vox Congo; Grand média panafricain: Vox Africa; Emission de l’année: «Bosolo na politik».
Catégorie musique:
Artiste-musicien Pool-Malebo: Fally Ipupa ; Artiste-musicienne Pool- Malebo: Nestelia Forest; Artiste-musicien gospel Pool-Malebo: Eddy Moyongo; Artiste-musicienne Pool-Malebo: Maman Crédo; Prix Yimbila du meilleur groupe: Atom’s & Nadege; Chanson Pool-Malebo: «Jalousie» d’Afara Tsena; Chanson gospel Pool-Malebo: «Mama Afrika» (Maman Credo); Prix de la créativité: Viny Baltazar:
Diplômes d’honneur héros de la rumba:
Dieudonné Moyongo, ministre de la Culture et des arts; Emmanuel Joachim Goma-Thethet, président du Comité scientifique Rumba congolaise; Henri Ossebi, ambassadeur du Congo à l’UNESCO; Clément Ossinondé, chroniqueur culturel; Djoson philosophe, président de l’orchestre Super Nkolo Mboka pour sa rumba intemporelle, à travers la chanson «Rumba na piste»; Kevin Mbouande, leader de l’orchestre Patrouille des stars pour sa chanson «Mosselebende», rumba de l’année.
Trophée de l’immortel:
Héros de la rumba: Mfumu Di Fua Disassa.
Hors catégorie:
Prix spécial Studio 210: Remy Ayayos Ikounga; Prix Studio 210 musiques urbaines: Tidiane Mario; Prix de l’entrepreneur agricole: Ruphin Kinanga; Pan-african digital governance: Forum Brazza cybersecurity; Révélation: Raissa Bedo; Trophée d’excellence Lisalisi: Fondation Widal; Grand mécène de la décennie: Abed Achour; Meilleur groupe Pool-Malebo: Extra Musica Nouvel Horizon; Meilleur groupe Pool-Malebo: MPR; Grand prix d’excellence: Butterfly, Complexe Imeni, Miss Tourisme Côte-d’Ivoire; Trophée du journaliste culturel de l’année: Wenceslas Mouandzibi; Chroniqueur de l’année: Raoul Christophe Bia; Pan’Africa élite & leadership: Arman Claude Abanda; Prix spécial Studio 210: Groupe Emmanuel.
Prix d’honneur: les Présidents Denis Sassou-Nguesso (Congo), Paul Kagamé (Rwanda) et Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo (République Démocratique du Congo).

Véran Carrhol YANGA

Inscrivez-vous pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Au pays de la démocratie monocolore

Nous sommes entrés dans la 4è mandature de notre Sénat. La semaine dernière, elle a installé ses plénipotentiaires, choisi son président. S’il s’était agi de langue, on aurait dit que le Sénat parlera désormais une langue unique. La nouvelle Chambre, en effet, est composée à la très écrasante majorité de partisans ou militants du PCT. Honneur au vainqueur. Aux sénatoriales du 20 août dernier, seuls 3 des 72 sénateurs sont venus de l’opposition comme nous l’écrivions déjà. Autant dire qu’elle ne pourra pas même chahuter une loi, espérer la mettre en échec !

Lire la suite

septembre 2023
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930