Sélectionner une page

Projet DURQUAP: Réinstallation progressive des vendeurs du marché Sukissa

Projet DURQUAP: Réinstallation progressive  des vendeurs du marché Sukissa

Le projet Développement et restructuration des quartiers précaires (DURQuaP), a procédé vendredi 4 mars dernier à Brazzaville à la réinstallation progressive des vendeurs du marché Sukissa. Marché construit dans le cadre de ce projet, né de la volonté de l’Etat congolais de moderniser les villes, particulièrement Brazzaville et Pointe-Noire, financé sous forme de prêt par la Banque mondiale à hauteur d’environ 48 milliards de FCFA.

Le marché Sukissa entièrement rénové a été remis aux autorités municipales de la ville de Brazzaville, notamment à Marcelle Nganongo maire du 5e arrondissement Ouenzé qui abrite l’ouvrage le 8 octobre 2021. Mais la réinstallation a attendu quelques mois pour des raisons de clarification de la liste des vrais anciens exploitants.
Le projet DURQuaP a procédé à leur recensement. «la réinstallation proprement dite a été faite sur la base des critères simples. Avoir été propriétaire ou locataire, avant la construction du marché moderne, avoir prêté attention au paiement de toutes les charges municipales inhérentes à la location de l’espace de travail; être précédemment identifié par le DURQuaP comme exploitant et bénéficiaire du plan d’action de réinstallation mis en place, avoir figuré dans la liste des vendeurs du comité du marché d’alors», a expliqué Dan Horphet Ibiassi responsable de la communication du projet.
Pour l’instant, 219 exploitants ont été réinstallés. Et les autres le seront progressivement. «Nous faisons attention aux vérifications pour nous assurer que les personnes réinstallées sont celles qui méritent d’être là», a-t-il indiqué.
Le communiquant du DURQuaP a rassuré que si tous les anciens exploitants qui figurent dans les différentes listes ont été servis, le projet «prendra en compte les cas supplémentaires liés aux plaintes ou litiges qui seront gérés à partir du 12 mars 2022».
A rappeler que le marché Sukissa a une capacité de 720 places, avec un bâtiment commercial de 16 boutiques, une chambre froide, un local technique, une infirmerie, un forage d’eau potable, un bloc administratif, deux espaces verts…Il a été conçu pour booster les activités socioéconomiques et le bien-être des populations du quartier Sukissa.

Marcellin MOUZITA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.