Sélectionner une page

RETRAITE ANNUELLE DES EVEQUES DU CONGO : Mgr Samuel Kleda a entretenu ses confrères sur la nouvelle évangélisation

RETRAITE ANNUELLE DES EVEQUES DU CONGO : Mgr Samuel Kleda a entretenu ses confrères sur la nouvelle évangélisation

En retraite spirituelle du dimanche 29 novembre au samedi 5 décembre 2020, au monastère des sœurs Clarisses de Djiri, dans le 9e arrondissement de Brazzaville, les évêques du Congo ont mis un terme à leur retraite sur le thème de la Nouvelle évangélisation ayant eu pour prédicateur Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala, au Cameroun. C’était dimanche 6 décembre 2020, au cours d’une messe en l’église Sainte Claire de Djiri.

Présidée par l’archevêque de Douala, la messe a été concélébrée par NN.SS. Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi, président de la CEC, Victor Abagna Mossa, archevêque d’Owando, vice-président de la CEC, Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, Miguel Angel Olaverri, archevêque de Pointe-Noire, Yves Marie Monot, évêque de Ouesso, Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma, et Daniel Franck Nzika, évêque d’Impfondo. Trois évêques ayant pris part à cette retraite se sont excusés à cette messe pour aller administrer la confirmation dans trois paroisses de l’archidiocèse. Il s’agit de NN.SS. Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque coadjuteur de Brazzaville, Ildevert Mathurin Mouanga, évêque de Kinkala et Louis Portella Mbuyu, évêque émérite de Kinkala. Au nombre des concélébrants à cette messe, il y a eu également plusieurs prêtres dont les abbés Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la CEC, le père Guy Patchel Yengo, curé de la paroisse Sainte Claire de Djiri, etc.
Plusieurs autorités politico administratives ont marqué de leur présence cette messe à l’instar de Mme Stella Mensah Sassou Nguesso, mairesse de Kintélé.
L’homélie de Mgr Samuel Kleda a eu pour toile de fond le temps de l’Avent qui doit conduire à la conversion qui devrait aboutir à l’engagement. En ce temps préparatoire de la venue du Seigneur, l’archevêque de Douala a exhorté non seulement à la conversion mais également à la paix, à la justice afin que les chrétiens puissent accueillir dans des conditions idéales le fils de Dieu qui vient à Noël.
Vers la fin de la messe animée par la chorale et la schola populaire paroissiales, M. Boris Kondobila, vice-président du Conseil pastoral paroissial de Sainte Claire de Djiri, a remercié les évêques du Congo pour le choix porté sur leur paroisse pour vivre cet événement: «Lorsque nous avons appris la nouvelle selon laquelle les évêques viendront dans notre paroisse pour célébrer la messe de clôture de leur retraite, nous étions à la fois émerveillés et nous sommes sentis honorés», a-t-il déclaré.
Le curé de la paroisse dans son allocution d’usage après avoir remercié les évêques du Congo d’être venus dans leur paroisse a annoncé l’ordination presbytérale d’un candidat franciscain, le dimanche 13 décembre 2020, par Mgr Anatole Milandou, à la paroisse Sainte Claire de Djiri.
Ayant présenté les évêques présents à cette messe, l’abbé Brice Armand Ibombo a annoncé au peuple de Dieu que Mgr Samuel Kleda a découvert un produit contre le Coronavirus. Ce produit a été testé et est déjà mis sur le marché.
Au non du président de la CEC, Mgr Victor Abagna-Mossa a remercié les sœurs Clarisses de Djiri pour l’accueil dont ils ont été l’objet tout au long de leur retraite. De même, il a remercié la paroisse Sainte Claire pour cette hospitalité manifestée à leur endroit, ainsi que tous les participants à la messe, notamment les différentes autorités politico administratives et les acteurs liturgiques.
S’exprimant en dernier, Mgr Samuel Kleda a parlé du produit qu’il a découvert et a promis examiner avec la Conférence épiscopale du Congo comment acheminer au Congo ce produit en grande quantité.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.