Sélectionner une page

SANTE : Singapour abritera le premier sommet mondial de l’hygiène en 2023

SANTE : Singapour abritera le premier sommet mondial de l’hygiène en 2023

Le Sommet mondial de l’hygiène 2023, organisé en partenariat avec le National Centre for Infectious Diseases (Singapour) et en collaboration avec la Banque mondiale, se tiendra à Singapour les 15 et 16 février 2023. Le Sommet mondial de l’hygiène permettra de faire la lumière sur l’hygiène et sur l’impact positif que l’amélioration des normes pourrait avoir sur la santé mondiale, notamment lors de la phase de rétablissement de la COVID-19. Il s’alignera sur cet objectif en informant l’agenda mondial de la santé et en encourageant les discussions pouvant mener à l’adoption de meilleures pratiques hygiéniques et durables à l’échelle mondiale.
«L’hygiène fait généralement référence aux conditions et aux pratiques qui contribuent à préserver la santé et à prévenir la propagation des maladies. Malgré son lien étroit avec la santé, l’hygiène est mal définie et souvent liée au statut socio-économique, aux croyances et aux pratiques culturelles. L’hygiène est un prérequis fondamental pour une santé publique durable et, compte tenu de notre double mission de santé clinique et publique, le NCID est heureux de s’associer à ce tout premier sommet à Singapour. En misant sur des intervenants de premier plan, ce sommet permettra d’élever l’hygiène au rang de priorité mondiale dans la promotion et la préservation de la santé», a déclaré le professeur Yee Sin Leo, directeur général du NCID.

L’hygiene
personnelle doit être enseigne depuis le pré scolaire

L’événement créera un forum pour des discussions multi-niveaux et multi-disciplinaires portant sur la science de l’hygiène, le comportement, l’économie et les expériences et résultats du monde réel. Il rassemblera des scientifiques, des politiciens, des personnes du secteur privé et de la société civile, afin de générer un impact par le biais de l’intersection entre la santé et l’hygiène, qui est vitale pour préserver le bien-être physique et économique des populations du monde entier, à la fois dans le cadre de la pandémie de COVID-19 et au-delà.
En articulant la forme, la portée et l’importance du domaine de l’hygiène, en motivant un travail multi-niveau et multi-disciplinaire reliant l’épidémiologie, le comportement et la politique, le Sommet mondial de l’hygiène entend obtenir un consensus sur la façon de mesurer efficacement et de susciter un changement de comportement et un impact économique (ROI), ainsi que la façon de présenter ces éléments pour engager les décideurs politiques.
Le Sommet motivera également la Déclaration [de Singapour], un guide destiné à favoriser les changements structurels grâce à la codiscussion et à la coopération mondiale, et à établir le plan d’action pour les changements futurs.
Le Reckitt Global Hygiene Institute (RGHI) est une fondation à but non lucratif créée en 2020 grâce à une subvention pluriannuelle de 25 millions de dollars de Reckitt. Le RGHI vise à combler les lacunes importantes dans le domaine de la recherche sanitaire et à améliorer l’accès à l’information, afin de faire le lien entre l’épidémiologie, la santé publique et les changements de comportement.

V.M.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.