Sélectionner une page

SECOND TOUR DES LEGISLATIVES 2022 : La Force publique a voté le 26 Juillet dernier

SECOND TOUR DES LEGISLATIVES 2022 : La Force publique a voté le 26 Juillet dernier

Le vote par anticipation des agents de la Force publique (militaires, gendarmes et policiers), pour le second tour, s’est déroulé mardi 26 juillet 2022 dans les vingt cinq circonscriptions électorales en ballotage. Huit circonscriptions ont été concernées à Brazzaville. Il s’agit, entre autres, de quatre circonscriptions électorales de Makélékélé, dans le premier arrondissement, de la première et la troisième circonscription de Moungali, dans le quatrième arrondissement, de la quatrième circonscription de Ouenzé, dans le cinquième arrondissement, et de la première circonscription électorale de Mfilou-Ngamaba, dans l’arrondissement 7.
A Moungali 1 et 3, le duel a eu lieu entre Aimé Hydevert Moigny du Club perspectives et réalités (CPR) et Jean-Bonard Moussodia de l’UDH-Yuki. L’autre circonscription électorale de Moungali a mis aux prises Jean Didace Médard Moussodia du Parti pour l’unité (PULP) à Gervine Mounéya Dizangué Aya du Parti républicain libéral (PRL). A Ouenzé, Ninon Pachel Gouamba, du Parti congolais du travail (PCT), était face à Jean-Jacques Malanda du PULP.
Le vote a également eu lieu dans le Pool, notamment à Kinkala commune, à Kimba, Goma Tsé-Tsé et Vinza. Quatre circonscriptions électorales ont été concernées dans la Bouenza : Mouyondzi, Kingoué, Boko-Songho et Madingou commune. Dans le département du Niari, on a voté à Moutamba, Moungoundou Sud, Mayoko, Kimongo et à Kibangou. A Pointe-Noire, deux circonscriptions ont été concernées par ce second tour : Ngoyo et Tchiamba-Nzassi. Dans le département du Kouilou, la seule circonscription électorale concernée a été Mvouti. Dans la Lékoumou, c’est celle de Bambama.
La veille, M. Henri Bouka, président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), s’était adressé aux différents candidats en lice, en les exhortant à ne pas poser des actes pouvant nuire au bon déroulement du scrutin. Tout en formulant des recommandations allant dans le sens de permettre aux électeurs n’ayant pas leurs noms sur les listes, et qui ne disposeraient pas de pièces exigées, de voter sans problème.

Alain-Patrick MASSAMBA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.