Sélectionner une page

SECURITE CIVILE : En 2021, les services ont réalisé 12239 interventions

SECURITE CIVILE : En 2021, les services ont  réalisé 12239 interventions

Le bilan des activités opérationnelles réalisées par la Sécurité civile en 2021 a été rendu public mercredi 18 mai 2022 à Brazzaville. C’était au cours d’un point de presse animé par le commandant de police Aristide Bruno Yoka, chef de cabinet par intérim du commandant de la Sécurité civile. Dressant le bilan de ses activités, il a fait savoir que l’an dernier, les services d’intervention et de secours de la Sécurité civile ont globalement réalisé douze mille deux-cent trente-neuf (12239) interventions en 2021 contre 13891 en 2020 Marquée par la sur sollicitation du service de santé de la Sécurité civile.

Ce point de presse a eu lieu en présence du général de police de première classe Albert Ngoto, commandant de la Sécurité civile qui avait à ses côtés son commandant en second, le colonel de police Serge Pépin Itoua Poto.
D’après l’orateur, les services d’interventions ont globalement réalisé 12339 interventions, réparties de la manière suivante: 10548 secours à victimes, dont 3958 interventions ordinaires et 6590 concernant les examens d’Etat et concours, soit 86,18%; 556 opérations diverses, soit 4,54%; 485 incendies, soit 3,96%; 480 assistances à personnes, soit 3,93% ; 168 accidents de circulation, soit 1,37%; 02 risques technologiques, soit 0,02%.
Une attention particulière a été accordée à la couverture des examens d’Etat et concours. De la sorte, six mille cinq cent quatre-vingt-dix (6590) personnes avaient été pris en charge médicale surplace, en l’occurrence les candidats et les personnels commis à la surveillance et à la sécurisation des épreuves.
L’analyse que leurs services ont faite de ce bilan a expliqué le commandant de police Yoka fait constater que sur les quatre dernières années, il y a une augmentation exponentielle annuelle des interventions. A titre d’illustration, en 2017 elles s’établissaient à 1427 ; 7545 en 2018; 9974 en 2019 et 13891 en 2020. Une année marquée particulièrement par la sur sollicitation du service de santé de la Sécurité civile pendant le confinement et sous le règne du couvre-feu, dictés par la stratégie de riposte nationale contre la pandémie. Aussi, l’écart observé entre 2020 et 2021 s’explique par l’allègement progressif des mesures de restriction sanitaire contre le covid-19, notamment la reprise de la circulation des véhicules.
De toutes les localités d’implantation de la Sécurité civile, a-t-il précisé, les interventions réalisées à Brazzaville sont plus importantes que celles d’autres départements, avec 59%. Selon lui, cela se justifie par la présence effective de leurs unités opérationnelles dans ce département, compte tenue de la démographie, la fréquence des appels, le niveau de vulgarisation du n° 118 et la disponibilité des moyens opérationnels.
Parlant d’autres activités menées par le service de santé, le commandant de police Yoka a fait observer que du 25 mars 2021, date de lancement de la vaccination, au 31 décembre 2021, 12596 personnes ont été vaccinées contre le covid-19 au site du centre de secours principal des sapeurs-pompiers du centre-ville de Brazzaville dont 7599 agents de la Force publique (dont 42 retraités) et 4997 civils… Dans le cadre de la Mission multinationale intégrée pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), un médecin et deux infirmiers du Commandement de la Sécurité civile font partie de l’antenne médicale de la 7è Unité de police constituée (UPC 7) du Congo. Outre cela, le poste médical avancé (PMA) de l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville, destiné à la prise en charge médicale urgente des passagers et autres personnes en détresse sur le site, est placé sous la responsabilité du service de santé du Commandement de la Sécurité civile.
S’agissant des perspectives, le commandant de police Yoka a souligné que dans le cadre de la politique de déconcentration et de décentralisation des structures de la Sécurité civile, mise en œuvre par le ministère de la Sécurité et de l’Ordre public, il est prévu l’ouverture de nouvelles directions départementales et de nouveaux centres de secours.

GEROSE

Rejoignez les 399 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

140, DEUXIÈME !

Nous étions à Owando la semaine dernière, pour la première étape de la célébration de nos 140 ans d’évangélisation. La deuxième étape, dimanche passé, nous a conduit à Loango et à Pointe-Noire. Partout, il s’agit de mettre nos pas dans les pas des premiers missionnaires, les spiritains, qui portèrent l’évangile sur nos berges. Ils avaient quitté leurs terres lointaines, bravé les éléments, les incompréhensions et les hostilités de toutes sortes.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 399 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930