Sélectionner une page

UNIVERSITE MARIEN NGOUABI : Le Gouvernement et l’intersyndicale ont levé la grève

UNIVERSITE MARIEN NGOUABI : Le Gouvernement  et l’intersyndicale ont levé la grève

La grève illimitée déclenchée par l’intersyndicale de l’Université Marien Ngouabi, le 20 septembre 2021 dans les facultés et instituts de l’alma mater a été levée. La grève avait été déclenchée pour le non-respect du protocole d’accord signé le 1er août 2019. Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a reçu la coordination élargie du collège de l’intersyndicale, le 21 septembre à la Primature. En présence de Jean-Luc Mouthou, ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, représentant la ministre de l’Enseignement supérieur.

La séance de travail a porté sur les revendications syndicales contenues dans la déclaration du 15 septembre dernier: paiement des arriérés de salaires et des heures diverses dues de 2014 à 2020 (encadrements des mémoires, thèses, heures supplémentaires et surveillance des examens); la concomitance dans le paiement des salaires des agents de l’Université Marien Ngouabi et de ceux de la Fonction publique; le versement d’une enveloppe spéciale pour la rentrée académique 2021-2022. Ce que le Gouvernement s’était engagé à respecter.
Mais ces engagements n’ont pas connu d’avancées. Constatant que le Gouvernement n’a pas fait bouger les lignes, l’intersyndicale qui a assimilé cet état de fait à une violation du protocole d’accord dont la validité a pris fin le 30 juin dernier, a mis sa menace de grève à exécution le 20 septembre.
Toutes les structures de l’Université Marien Ngouabi étaient paralysées. La cohue des étudiants remplacée par des chants d’oiseaux. Une situation qui portait préjudice aux étudiants qui étaient en pleine session et aux nouveaux bacheliers dont bon nombre sont candidats à différents concours.
La période étant sensible, le Gouvernement et l’intersyndicale ont donc entamé les négociations qui ont abouti aux conclusions ci-après: mise à la disposition immédiate d’une enveloppe couvrant quatre quotités sur les six attendues; paiement en cours du salaire du mois d’août; poursuite des négociations avec la ministre de tutelle en vue de la signature d’un nouveau protocole d’accord; paiement régulier des salaires au même titre que les agents de la Fonction publique, conformément au protocole d’accord du 1er août 2019; levée de la grève et reprise immédiate du travail.
Les deux parties signataires de ce relevé des conclusions se sont engagées à en respecter les termes. «Il y a une oreille attentive du Gouvernement. Nous tendons vers une situation d’apaisement et de paix à l’Université Marien Ngouabi au regard de ce que le Gouvernement nous a proposé», a déclaré Jean Didier Mbelé, président de collège de l’intersyndicale, au sortir de cette rencontre.

C. A. Y.-Ng.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.