Sélectionner une page

UNIVERSITE MARIEN NGOUABI : L’intersyndicale appelle le Gouvernement à l’exécution intégrale du protocole d’accord

UNIVERSITE MARIEN NGOUABI : L’intersyndicale appelle le  Gouvernement à l’exécution  intégrale du protocole d’accord

Réuni mercredi 20 avril dernier à Brazzaville, sous l’autorité de ses principaux dirigeants: Jean-Didier Mbele pour le SYNESUP, Camille Monekene Makoumbou, pour le SYNALU et Léon Makita Ndoumba pour le SYPENES, le collège intersyndical de l’Université Marien Ngouabi, a procédé à l’examen de trois points: le non-paiement des deux quotités restantes prévues dans le protocole d’accord signé entre l’intersyndicale et le Gouvernement le 1er août 2019; la situation des précomptes sur les salaires des travailleurs de l’Université Marien Ngouabi et l’apurement de la dette sociale de ladite université.
Félicitant les travailleurs de l’Université Marien Ngouabi pour la patience et la discipline observées face aux situations difficiles auxquelles ils sont confrontés, le collège intersyndical dit suivre avec attention les différentes démarches entreprises par sa coordination auprès des différentes autorités de la République.
L’Intersyndicale a relèvé par ailleurs le respect par les travailleurs de l’Université Marien Ngouabi de l’engagement pris dans le protocole d’accord; l’exécution par le Gouvernement de 90% de ses engagement compris dans le protocole d’accord, en s’acquittant de 16 quotités sur les 18, arrivé à terme depuis le 30 juin 2021. A cela s’ajoutent la ponction de 2,27% sur les salaires des travailleurs de cet établissement d’enseignement supérieur au profit de la CAMU (assurance maladie universelle), encore en projet, sans sensibilisation au préalable; l’absence de la volonté et l’indifférence du Gouvernement en faveur de l’apaisement du climat social au sein de l’alma mater, conformément au relevé de conclusions du 21 septembre 2021.
A l’issue des débats, le collège intersyndical a demandé au Gouvernement de tenir ses engagements, notamment le versement des deux quotités restantes pour l’exécution intégrale du protocole d’accord ; l’arrêt immédiat des précomptes relatifs à l’assurance maladie universelle sur les salaires des travailleurs et le remboursement des sommes retenues abusivement; la signature par le Gouvernement du deuxième protocole d’accord soumis par l’intersyndical depuis plus d’un mois.
Le collège intersyndical entend recourir à d’autres formes d’actions, selon ses mécanismes, si les revendications précitées ne trouvent pas satisfaction.

Marcellin MOUZITA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.