Sélectionner une page

VŒUX DU CORPS DIPLOMATIQUE : Denis Sassou-Nguesso promet «une croisade implacable contre la corruption et l’impunité»

VŒUX DU CORPS DIPLOMATIQUE : Denis Sassou-Nguesso promet «une croisade implacable contre la corruption et l’impunité»

Le Président de la République Denis Sassou-Nguesso, assisté de son épouse Antoinette, a reçu le 4 janvier dernier les vœux du corps diplomatique accrédité au Congo. Devant le couple présidentiel, Christophe Muzungu, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RDC, qui a succédé à la défunte doyenne Marie Charlotte Fayanga, décédée le 06 février 2021, a évoqué les moments forts qui ont rythmé l’action diplomatique congolaise au cours de l’année 2021. A commencer par la résilience du peuple congolais face à la pandémie du COVID-19, la dextérité du Gouvernement et la promptitude du Chef de l’État à imposer des mesures d’urgence pour réduire la propagation de la maladie.

Christophe Muzungu, pendant son allocution

Il a salué l’hospitalité dont les diplomates font l’objet au Congo. Il a souhaité que les échéances électorales à venir, en particulier les élections législatives et locales de 2022, puissent se dérouler dans les conditions optimales de paix et de consensus.
Le diplomate congolais a aussi salué la réélection du Président Denis Sassou- Nguesso du 21 mars 2021, appréciant le désir du Congo d’opter pour la diversification de son économie.
Christophe Muzungu a en outre rappelé les efforts consentis par le Congo pour regagner la confiance des partenaires financiers internationaux, notamment le FMI et la Banque Mondiale. Tout comme le leadership du Président congolais dans son combat contre le réchauffement climatique.
Il a présenté au couple présidentiel et au peuple congolais, les vœux de bonheur, de prospérité, de félicité et de paix pour l’année 2022.
Dans sa réponse, le chef de l’Etat a dépeint un contexte international marqué par de nombreuses crises: sanitaire, économique, migratoire, le terrorisme, le changement climatique, avant de plaider pour plus de solidarité entre les Nations.
Le Chef de l’Etat a évoqué les conséquences désastreuses de la COVID-19 et sa nouvelle variante sur l’économie mondiale. Il a demandé à la communauté internationale de faciliter l’acquisition du vaccin et de créer les conditions de sa fabrication sur le sol africain.
Tout en dénonçant l’immigration clandestine des jeunes africains et la montée du terrorisme en Afrique, notamment la Libye, la Centrafrique, l’Est de la RDC et l’Éthiopie, Denis Sassou-Nguesso a exigé des actions concertées et coordonnées de tous. Le Président congolais a réitéré son engagement à poursuivre sa mission à la tête du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, afin, a-t-il insisté, que «ce pays frère retrouve la paix et la stabilité».
S’agissant de la COP 26, tenue à Glasgow, en Ecosse, il fait savoir que les résultats de cette rencontre étaient deçà de toutes les attentes. Denis Sassou-Nguesso a réitéré son appel à la communauté internationale en faveur du financement des projets du Fonds bleu pour le Bassin du Congo.
Sur les difficultés auxquelles le Congo fait face au plan économique, Denis Sassou-Nguesso a déclaré être optimiste pour l’avenir. Il a promis mener «une croisade implacable contre la corruption et l’impunité». Et de confirmer la relance de l’économie congolaise par «l’agriculture, l’industrie, les zones économiques spéciales, le tourisme et la promotion des emplois jeunes».
Enfin, le Chef de l’état a loué la reconnaissance par les Nations-Unies de la Rumba congolaise comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Cyr Armel YABBAT-NGO

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.