Sélectionner une page

6e édition du salon Osiane : Les experts du numérique s’engagent pour les transformations durables

6e édition du salon Osiane : Les experts du numérique s’engagent  pour les transformations durables

La 6e édition du salon Osiane s’est ouverte le 26 avril 2022 au Palais des Congrès à Brazzaville, sur le thème «Engageons-nous pour les transformations durables». Elle a été placée sous les auspices du ministre d’Etat Claude Alphonse Nsilou, ministre du Commerce, des approvisionnements et de la consommation. Ce salon est organisé par l’ONG PRATIC, une plateforme de «Promotion, réflexion, analyse des technologies de l’information et de la communication» que dirige M. Luc Missidimbazi avec l’appui de l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE), partenaire de premier plan. Cette édition a été rehaussée de la présence de Mme Léocadie Ndacayisaba, ministre de la Communication, des technologies, de l’information et des médias du Burundi. Quelques membres du Gouvernement dont le ministre Léon Juste Ibombo des télécommunications y ont pris part.

Depuis six ans, Osiane impulse une dynamique nouvelle dans la zone d’Afrique centrale en favorisant les interactions entre les différents acteurs aptes à mener la réflexion sur les défis, les opportunités et les bonnes pratiques engendrés par la révolution numérique et la transformation digitale. Pendant cinq jours, des conférences, des tables rondes, des ateliers, des formations et des expositions vont enrichir des programmes innovants de ce salon.
Osiane va aussi organiser une conférence postale de l’Afrique. Le forum qui se tiendra sous la houlette de l’ARPCE se donne comme défi de participer à l’accélération de la transformation du secteur postal par la diversification des services numériques.
Pour cette rencontre, les experts du numérique sont venus des pays d’Afrique, d’Europe et d’ailleurs. Plusieurs entreprises représentées par leurs responsables, managers du secteur du numérique ont fait le déplacement de Brazzaville.
Louis-Marc Sakala, directeur général de l’ARPCE a souligné que l’Agence de régulation des postes, acteur clé de l’écosystème du numérique au Congo, à laquelle se joint un parterre de partenaires, de sponsors, porte un regard lucide sur l’impact du digital sur l’économie du Congo et celui de la sous-région.
Nat-Sy Missamou, Senior vice-président Orange Energie a donné la vision du thème du salon. Selon lui, la transformation durable passe par l’énergie. De nos jours, plus de 645 millions d’africains n’ont pas accès à l’énergie. Les transformations numériques peuvent apporter des solutions grâce à l’énergie solaire. Ils changent la vie des populations avec ses innovations.
Désiré-cashmir Kolongele Eberande ministre de l’Economie numérique de la RDC et Cheick Modibo Diarra, ancien premier ministre du Mali, intervenant par visioconférence, ont relevé qu’il faut doter les écoles et les universités des services en ligne. L’objectif étant de faciliter la digitalisation et de doter un cadre numérique approprié.
Le ministre Léon Juste Ibombo a déclaré que le numérique dont le rôle est déterminant dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), suscite à l’intérêt croissant de la part des Gouvernements. «Le numérique a transformé notre façon de vivre, de travailler et de consommer. Le président de la République a instruit le numérique parmi les six piliers du Plan national de développement (PND) 2022-2026», a-t-il dit.
Ouvrant les travaux, Claude Alphonse Nsilou a signifié que le salon Osiane est devenu ce rendez-vous dédié à l’innovation et au numérique capable de rassembler les acteurs du monde entier qui s’inscrivent dans la chaine de développement numérique. Le salon contribue à coconstruire cet univers fortement technologique et sans frontière dans le respect des réglementations en vigueur et de l’éthique. «Osiane impulse désormais une dynamique nouvelle en Afrique, notamment en favorisant des interactions entre ces différents acteurs aptes à mener la réflexion sur les défis, les opportunités et les bonnes pratiques engendrées par la révolution numérique de la transformation digitale», a-t-il indiqué.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.