Sélectionner une page

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : 25 ans au service de la Congrégation des religieuses de la Croix de Chavanod par les sœurs Patience et Gracia

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : 25 ans au service de la Congrégation  des religieuses de la Croix de Chavanod  par les sœurs Patience et Gracia

«En toute circonstance, rendez grâce à Dieu.» C’est ce que les sœurs Irma Patience Ongombé et Gracia Youlou-Youlou, de la Congrégation des sœurs de la Croix de Chavanod, ont fait dimanche 26 septembre 2021, en l’église Saint Jean-Baptiste de Talangaï, à l’occasion de la célébration de leur jubilé d’argent de vie religieuse. Devant de nombreux parents, amis et connaissances, ainsi que les membres de leur Congrégation et l’ensemble de la chrétienté de Saint Jean-Baptiste de Talangaï, les deux jubilaires ont renouvelé leur engagement d’il y a 25 ans, entre les mains de sœur Eugénie Kiboyibé, supérieure de la province Congo-Cameroun. C’est en 1996, qu’elles prononcent les vœux définitifs chez les sœurs de la Croix de Chavanod.

L’eucharistie était présidée par l’abbé Antonio Mabiala, secrétaire général de l’Association des conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC) et concélébrée par six prêtres, parmi lesquels, l’abbé Alexis Tobangui, curé de la paroisse.
Dans son homélie tirée de l’évangile de Marc 9, 38-43, 45, 47-48, l’abbé Antonio Mabiala a exhorté le peuple de Dieu à réfléchir sur la nature de l’Esprit Saint qui est en nous. «L’esprit de Dieu reçu nous recommande d’être unis et non la désunion pour former des lobbyings. L’esprit de Dieu reçu est une grâce de la lucidité. Dans la vie religieuse comme dans la vie chrétienne, il y a toujours des difficultés, mais qui sont surmontables grâce à l’esprit de Dieu reçu».
A la fin de la messe, le curé de la paroisse a félicité les heureuses jubilaires pour leur fidélité au Christ et à la Congrégation des sœurs de la Croix de Chavanod. Il leur a offert le pagne du cinquantenaire de la paroisse qui sera célébré le samedi 20 novembre prochain. Pour ce faire, il a invité la chrétienté à méditer sur les trois objectifs fondamentaux à atteindre à savoir: opération Baies vitrées pour l’achèvement de la maison du cinquantenaire, vente du pagne du cinquantenaire au prix de 10.000 F.Cfa et obligatoire pour chaque paroissien, construction de l’autel de la messe en marbre. Ces trois objectifs constituent les piliers majeurs de la célébration du cinquantenaire.

Pascal BIOZI KIMINOU

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.