Sélectionner une page

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : L’abbé Fred Mackiza grièvement agressé par des inconnus

ARCHIDIOCESE DE BRAZZAVILLE : L’abbé Fred Mackiza grièvement agressé par des inconnus

Le mardi 20 septembre 2022, aux environs de 22h30, l’abbé Fred Béthel Mbemba Mackiza, prêtre de l’archidiocèse de Brazzaville, a été agressé par trois gangsters armés de machettes, vers le secteur de l’amphithéâtre compris entre la morgue municipale et le Centre de secours principal des sapeurs-pompiers. La victime qui a subi des coups et blessures au visage, notamment un choc au niveau du nez ainsi que les deux bras, a été admis aux urgences du Centre hospitalier et universitaire (CHU-B) pour des soins intensifs, avant d’être orienté dans la salle n°2 du premier étage de l’ancien bâtiment.

Qu’est-ce qui s’est passé?

La victime relate: «Je revenais du Plateau des 15 ans chez le coiffeur pour me faire tondre et je rentrais tranquillement à la cathédrale. Arrivé vers l’amphithéâtre dans la zone entre la morgue municipale et le Centre de secours principal des sapeurs-pompiers, trois bons gaillards m’entourent et m’exigent de leur remettre le téléphone portable. Je remets le téléphone à l’un d’eux et au moment de partir, ils décident d’en finir avec moi. C’est ainsi que commence mon martyre en m’assenant des coups de machettes. Jeté au sol, je me suis débattu entre la vie et la mort. Constatant que je saignais, je me suis relevé et j’ai pris la fuite. Voulant me poursuivre, l’un des assaillants dit: laissez-le, il va certainement mourir. Pendant la fuite, je regarde derrière pour vérifier s’ils étaient à mes trousses. De loin, je constate que c’était des personnes qui marchaient normalement sans crainte».
Face à ce genre d’actes, le phénomène de la criminalité devient de plus en plus récurent dans les grandes villes du Congo. Aux pouvoirs publics d’y remédier.
Dans son lit d’hôpital, l’abbé Fred Béthel Mbemba Mackiza est aux bons soins des médecins et ses jours ne sont pas en danger.

P. BIOZI KIMINOU

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.