Sélectionner une page

ARPCE : Livre blanc pour renforcer les secteurs de la télécommunication

ARPCE : Livre blanc pour renforcer  les secteurs de la télécommunication

L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques a présenté jeudi 7 octobre 2021 à Brazzaville son livre blanc des postes, des télécommunications et de l’économie numérique. Ce document de 140 pages est l’illustration de l’engagement de l’ARPCE dans une dynamique prospective et de veille dans les secteurs régulés. La cérémonie de présentation s’est déroulée sous les auspices de Léon Juste Ibombo, ministre des Postes en présence de Louis-Marc Sakala, directeur général de l’ARPCE.

La publication de ce présent livre blanc, a déclaré Louis Marc Sakala, s’inscrit dans une logique prospective qui veut jeter les bases d’une réflexion stratégique et approfondie sur les secteurs à forte potentialité que sont les postes et les communications électroniques. Le futur de la régulation des technologies de l’information et de la communication (TIC) mérite d’être pris suffisamment au sérieux.
Le livre blanc, publié par l’ARPCE, présente un diagnostic sur les problématiques et enjeux induits par la révolution numérique. «Le livre blanc de l’ARPCE est pour nous un outil qui vient baliser la voie pour une meilleure prise en compte de la dimension numérique dans les politiques et programmes, afin de favoriser l’épanouissement de notre société dans toute sa diversité. Ce document met sur la table de réflexion les éléments d’analyse pouvant justifier, entre autres, le renforcement du cadre réglementaire dans les secteurs des télécommunications et connexes afin de mieux répondre à la convergence des technologies et des marchés, induite par l’économie numérique», a-t-il indiqué.
Pour le directeur général de l’ARPCE, le livre blanc propose des pistes de solutions pour assurer une meilleure régulation des postes et des communications électroniques ainsi que de l’ensemble des services connexes qui naissent au jour le jour. Il questionne le devenir de la régulation des Télécoms et des services postaux, décortique la stratégie nationale de développement de l’économie numérique.
Léon Juste Ibombo a révélé que le livre blanc était comme un outil au service des secteurs à réguler. Ce livre qui a tenu compte des évolutions du numérique est aussi le concentré d’une volonté clairement affichée pour remettre de l’ordre dans les secteurs régulés. Le ministre a invité l’ensemble des acteurs de l’écosystème à s’en imprégner, dans leurs activités aussi bien publiques que privées
En le présentant, Rudy Massamba, conseiller à l’économie et prospective du directeur général de l’ARPCE a souligné que ce livre a été conçu par les cadres de l’ARPCE. Un projet débuté en mai 2020. Il comprend quatorze chapitres qui vont de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique au Congo à la transition énergétique dans les télécommunications en République du Congo.
Les évolutions technologiques dans le domaine des télécommunications a affirmé le conseiller à l’économie, ne cessent de bouleverser le mode de vie des individus, ainsi que le mode de fonctionnement des entreprises. Tout va toujours plus vite. On pourrait dire que la nouvelle doctrine est: «ici, et maintenant». Les réseaux sociaux, les bourses ou les institutions financières, dans le traitement des flux financiers, le démontrent sans conteste. L’Afrique n’est pas en marge de ces avancées technologiques dans les télécommunications; le Congo non plus. Son économie s’est en partie digitalisée au point où il devient inconcevable pour l’administration, les personnes morales et les personnes physiques de ne pas avoir accès à internet. Mais, en dehors d’internet, un des faits marquants de l’économie congolaise en particulier, et africaine en général, est l’ampleur que ne cessent de prendre les services financiers mobiles, dont le mobile money.
Les infrastructures de télécommunication, et celles du secteur postal, sont-elles suffisamment fiables pour soutenir, dans la durée, la stratégie nationale de développement de l’économie numérique qui a été portée par le Gouvernement? est-il interrogé. Le Congo dispose d’un cadre juridique et institutionnel qui a permis de contribuer au développement actuel des secteurs des postes et des télécommunications. Il a été enrichi par de nouveaux textes de lois et décrets, a assuré Rudy Massamba.
La présentation du libre blanc de l’ARPCE a connu la participation des conseillers du Président de la République et du Premier ministre, des députés et sénateurs, des représentants des organismes internationaux, des membres du Conseil de régulation de l’ARPCE, des opérateurs postaux ainsi que des représentants d’associations des conformateurs.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.