Sélectionner une page

ARPCE : Présentation en avant-première du film documentaire sur le FASUCE

ARPCE : Présentation en avant-première du film  documentaire sur le FASUCE

L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE), organe de gestion du Fonds pour l’accès et le service universel de communications électroniques (FASUCE), a procédé mercredi 11 janvier 2023, à l’avant-première du film documentaire intitulé: «FASUCE, un outil efficace au service de l’inclusion socio-économique et numérique».

Les directeurs généraux des sociétés privées du secteur, les coordonnateurs des projets structurants et représentants des entreprises partenaires du projet FASUCE ont pris part à cette projection de film d’une durée de 16 minutes. Il s’agit pour l’ARPCE de donner un aperçu des réalisations du FASUCE en deux ans d’activités. C’est un programme dont l’ambition première est de couvrir les zones blanches et de réduire la fracture numérique avec, à terme, des projets ayant un impact social et économique.
Le FASUCE a pour objectif de promouvoir une politique d’inclusion numérique au profit des communautés rurales et d’autres couches défavorisées de la population afin qu’elles bénéficient des mêmes opportunités.
Louis Marc Sakala, directeur général de l’ARPCE, secrétaire du FASUCE, a indiqué qu’il est clair que des progrès sensibles ont été enregistrés en termes d’amélioration du cadre de vie dans les localités où le FASUCE a posé ses bases. «Possibilité d’être en contact permanent avec le monde, de réaliser des opérations comme le mobile money, émergence d’un nouveau secteur informel adossé aux services de la téléphonie mobile», a-t-il dit.
Le FASUCE est initié par le Gouvernement, sous la volonté du Président de la République. A l’heure où les pouvoirs publics sont confrontés aux problèmes de financement des zones rurales isolées et d’accès difficile par les opérateurs, le FASUCE est une réponse concrète pour permettre à chaque Congolais d’accéder à un minimum de service de communications électroniques, voix et données à des tarifs abordables et non discriminatoires, quelle que soit sa localisation géographique.
Il sied de noter que le FASUCE sert depuis 2020 d’un puisant catalyseur de développement.

V. G.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.