Sélectionner une page

ASSEMBLEE NATIONALE : Justin Koumba, une vie de grandeur revêtue au service de la République

ASSEMBLEE NATIONALE : Justin Koumba, une vie de grandeur revêtue au service de la République

Décédé le 26 août 2021 à Brazzaville, à l’âge de 74 ans Justin Koumba, député de Banda, a été inhumé, le 16 septembre à Banda, dans le département du Niari. Un hommage officiel lui a été rendu au Palais des congrès, en présence du couple présidentiel, des présidents des deux chambres du Parlement, des membres du Gouvernement, les parlementaires, etc.

L’hommage des parlementaires à l’un des leurs était plein d’une émotion ressentie dans l’oraison funèbre lue par Pierre Obambi, premier secrétaire de l’Assemblée nationale.
«Il faut mourir pour devenir immortel», a-t-il dit, en paraphrasant le philosophe Nietzche. «Et chaque homme qui tombe, c’est une pensée inachevée, un monde qui disparaît, mais qui toujours recommence»., a poursuivi Pierre Obambi.
Pour lui, Justin Koumba, grand homme d’Etat qui a servi le Congo avec dévouement, «rentrera à jamais au panthéon de notre mémoire collective, comme une lueur qui, à n’en point douter, ensemencera les générations d’après. En tant que Congolais, en tant que politique, en tant que cadre, l’honorable Justin Koumba était devenu pour vous, Excellence Monsieur le Président de la République, un compagnon fidèle. Vous avez, sans omettre tout ce qui est de l’ordre du possible, apporté à votre camarade, homme solide, pragmatique, grand travailleur d’une très grande modestie doublée d’une discrétion remarquable, des appuis multiformes face à la redoutable épreuve de la fatalité, même si hélas! le sort en a décidé autrement».
Pierre Obambi a fait savoir que Justin Koumba a rejoint la divine providence, «mais l’Homme restera toujours parmi nous, irradiant de son exemple de bravoure, de fidélité, et d’exhortation au combat, notre volonté d’aller plus loin toujours».
Homme de progrès, a-t-il dit, «Justin Koumba est de ceux qui ont très tôt répondu à l’appel du Président Denis Sassou-Nguesso en faveur de la paix et de la reconstruction nationale. Homme de bonne volonté, il a sillonné de part en part le département du Niari pour faire entendre la voix de la raison aux filles et fils du Niari en les invitant à se joindre au reste du pays pour le renforcement de la paix et de la reconstruction nationale. Justin Koumba est le principal acteur de l’appel dit de Mossendjo, lancé le 30 décembre 1998, qui a permis au colonel Emmanuel Boungouandza de rallier le train de la paix et de pacifier le département du Niari», a-t-il indiqué.
Enfant de Poto-Poto, Justin Koumba avait une passion à peine dissimulée pour la musique. «A ses heures perdues, il devenait musicien pour transcender ses interrogations intérieures, tentant de répondre à l’éternelle question pascalienne, toujours sans réponse: «d’où venons-nous, où allons-nous?»
On peut noter qu’il est récipiendaire de nombreuses distinctions dont les plus prestigieuses: grand officier du mérite congolais, commandeur dans l’ordre de la paix.
A noter que Justin Koumba a eu droit à un hommage de son parti au siège fédéral du PCT, à Mpila. En présence du secrétaire général du PCT, Pierre Moussa, ainsi que des partis membres de la majorité présidentielle.
L’émotion était palpable sur les visages. C’est dans cet état d’esprit que s’est déroulée la cérémonie. Ida Victorine Ngampala, membre du comité d’honneur du PCT, qui a lu l’oraison funèbre, a retracé le parcours politique de Justin Koumba et sa contribution inestimable au rayonnement du parti. «un partisan du travail acharné. Sa sincérité et son intégrité ont fait de lui un homme juste, fidèle aux idéaux du parti. Homme de cœur et généreux».
Après une veillée à Dolisie et le rite coutumier opéré par les notables du Royaume de Loango dont il était le Premier ministre, la dépouille mortelle de l’illustre disparu a été conduite à Banda où il a été inhumé.

Cyr Armel YABBAT-NGO
Pascal Azad DOKO

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728