Sélectionner une page

CENTENAIRE DE POINTE-NOIRE : ‘’El Salsero’’ Rufin Hodjar chante «Punta Negra»

CENTENAIRE DE POINTE-NOIRE : ‘’El Salsero’’ Rufin Hodjar chante «Punta Negra»

Bâtie entre autres par le prince André Loemba, Raphaël Antonneti, le Normand, Jean Felix Tchicaya, Abrassart, l’architecte, Stéphane Tchitchelle, la capitale économique du Congo, Pointe-Noire, qui doit «son existence à son port maritime et au chemin de fer», selon les mots de l’ancien administrateur-maire de cette ville, François Luc Makosso, célèbrera son centenaire en mai prochain.

Avec ses sanctuaires, son architecture néo-normande, ses stèles, ses bâtiments d’inspiration portugaise et grecque, à l’image de la diversité des communautés qui composent sa population, elle fêtera cent années très bientôt. Cent lourdes années pendant lesquelles Ponton la belle a connu une métamorphose en bien comme en mal. Elle s’est modernisée. Elle a vu s’agrandir, de façon sauvageonne peut-être, sa superficie, ses arrondissements et croître sa population. Faut-il rester indiffèrent? A tort ou à raison, Rufin Hodjar, de son vrai nom Rufin Clovis Ngoléba Ossebi, ne le pense guère.
Sensible aux charmes de cette ville et à l’évènement qui se profile déjà à l’horizon, il chante en rimes (vers) cette ville historique, capitale du Moyen Congo dans les années 30.
Nous publions ci-dessous le texte de la chanson.

V.M.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.