Sélectionner une page

Clôture de la 52e Semaine de prière universelle pour l’unité des chrétiens : Le Pasteur Alain Gonard Bakoua invite les chrétiens à adorer ensemble le fils de Dieu incarné

Clôture de la 52e Semaine de prière universelle pour l’unité des chrétiens : Le Pasteur Alain Gonard Bakoua invite les chrétiens  à adorer ensemble le fils de Dieu incarné

Comme chaque année, les chrétiens du monde entier se sont rassemblés dans la prière pour exprimer leur foi et grandir dans l’unité. Cette année, le thème principal pour cette 52e Semaine de prière universelle pour l’unité des chrétiens, préparé par le Conseil des Eglises du Moyen-Orient basé à Beyrouth, au Liban, a été: «Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage», extrait de l’évangile de Matthieu 2, 1-12.

Cette 52e Semaine de prière qui a débuté au Congo le jeudi 20 janvier 2022 au poste du cinquantenaire de l’Armée du salut au Plateau des 15 ans à Brazzaville par le culte des ouvriers apostoliques des Eglises membres du Conseil œcuménique, s’est célébré dans le contexte sanitaire de la pandémie à Coronavirus, COVID-19. Au cours de celui-ci, l’Eglise catholique qui assumait la présidence tournante du Conseil œcuménique a passé la responsabilité à l’Eglise évangélique du Congo pour un mandat de deux ans.
Pendant une semaine, les chrétiens de tous les horizons se sont mobilisés dans la joie et l’allégresse pour des cultes en commun en secteurs dans les différentes paroisses et postes de la ville de Brazzaville et de sa périphérie. La clôture a eu pour cadre la Basilique Sainte-Anne du Congo, samedi 29 janvier 2022, en présence du pasteur Juste Alain Gonard Bakoua, président en exercice du Conseil œcuménique; du colonel Eugène Bamanabio, chef de territoire de l’Armée du Salut et premier vice-président du Conseil; du pasteur Albert Koutia de l’Eglise évangélique luthérienne du Congo; de l’Archiprêtre Maxime Oumba, vicaire général de l’Eglise Orthodoxe au Congo; de l’abbé Vincent de Paul Malonga, représentant Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, archevêque métropolitain de Brazzaville, et de la Province ecclésiastique du Centre, empêché.
A cette occasion, le Conseil œcuménique a adressé un message au peuple de Dieu.
«Les chrétiens du Moyen-Orient sont heureux d’offrir des textes pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Conscients que le monde partage une grande partie de leurs souffrances et de leurs difficultés et aspire à trouver la lumière qui leur montrera la voie vers le Sauveur, lui qui sait comment surmonter les ténèbres, la pandémie mondiale de COVID-19, la crise économique qu’elle a générée, et l’échec des structures politiques, économiques et sociales, à protéger les plus faibles et les plus vulnérables ont fait ressortir que tous ont besoin d’une lumière qui brille dans les ténèbres. La célébration de la semaine œcuménique de cette année nous invite à nous tourner vers l’étoile de l’Orient et à adorer ensemble le fils de Dieu incarné, annoncé par l’étoile qui est apparue quand l’enfant divin est né dans la plénitude du temps, comme l’indique le thème, l’apparition de l’étoile dans le ciel de Judée représente un signe d’espoir longtemps attendu qui conduit les mages et de fait, tous les peuples de la terre, vers le lieu où le vrai Roi et Sauveur est révélé. Cette étoile est un don, une indication de la présence aimante de Dieu pour toute l’humanité. Le contexte sanitaire que le monde traverse ne doit pas nous faire perdre confiance en Dieu, car Dieu est au contrôle de tout dans le monde. Et, de toute la force de la foi, il nous paraît légitime de reconnaître que, dans ce monde fragile et incertain, nous cherchons une lumière, un rayon d’espoir au loin. Face au relâchement des mesures barrières, nous vous exhortons à continuer à observer les mesures de lutte contre le coronavirus édictées par le Gouvernement de la République et les organes de santé à travers le monde, en vue de briser la chaîne de contamination de ce virus jusqu’à son éradication définitive. Les Eglises sont appelées à travailler ensemble pour que les chrétiens puissent construire un avenir en accord avec le cœur de Dieu, un avenir dans lequel tous les êtres humains pourront connaître la vie, la paix, la justice et l’amour. Ce nouveau chemin pour les Eglises est celui de l’unité visible qu’il nous faut rechercher avec courage et audace. Au regard de l’actualité nationale, en cette année 2022, le Congo se prépare aux échéances électorales pour le renouvellement de l’Assemblée nationale et des Assemblées locales. Pour ce faire, le Conseil œcuménique exhorte le peuple congolais en général et les chrétiens en particulier aux élections apaisées et transparentes en faisant prévaloir les valeurs de justice et d’amour. Nous vous invitons à cheminer dans la foi en suivant l’étoile resplendissante de l’Orient qui nous guidera sans faille vers le Christ Sauveur. Cheminer par la foi, c’est marcher avec Dieu qui veille toujours sur son peuple et qui le guide sur le chemin de la vie».
A la fin du culte, le représentant de l’Alliance Biblique au Congo a informé le peuple de Dieu de la traduction très prochaine de la Bible en langue téké, bembé, Kougni etc.

Pascal BIOZI KIMINOU

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.