Sélectionner une page

COMITE EXECUTIF ITIE CONGO : Le rapport exercice 2020 de l’ITIE sera validé en juillet

COMITE EXECUTIF ITIE CONGO : Le rapport exercice 2020 de l’ITIE  sera validé en juillet

Les membres du comité national ITIE, regroupant les pouvoirs publics, les entreprises extractives et la société civile, ont tenu leur session consacrée à la validation de la version pré-finale du rapport 2020, à l’analyse et à l’adoption du plan de travail 2021-2022 vendredi 13 mai 2022, au ministère des Finances à Brazzaville. Cette session du comité exécutif a été présidée par Bruno Jean Richard Itoua, ministre des Hydrocarbures, en qualité de 2e vice-président du comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) Congo, en présence de Florent Michel Okoko, secrétaire permanent du comité exécutif. La présidence est assurée par Rigobert Roger Andely, ministre des Finances, du budget et du portefeuille public qui a également pris part à l’ouverture des travaux et la première vice-présidence par le ministre des Industries minières et de la géologie.
De ce comité sont issues quelques recommandations pour améliorer le rapport. Après, l’inclusion des amendements formulées par la session pour avoir la version finale, le rapport va être validé en juillet prochain.
Au cours de la session, les échanges ont porté essentiellement sur l’adoption et la validation du rapport ITIE exercice 2020 au niveau national, qui sera le troisième rapport à soumettre au Conseil d’administration international de l’ITIE et de l’examen du plan de travail du comité national de l’ITIE Congo sur les dispositions à prendre pour ainsi répondre aux exigences obligeant à réussir le processus de validation de la République du Congo.
En appréciant le plan de travail, les membres ont mis en place une commission pour préparer la phase de validation du rapport et le plan de travail avec des axes de dissémination. Ces axes sont liés à l’amélioration de la gouvernance de l’ITIE Congo et un axe consacré essentiellement à la validation du Congo. Ce plan de travail sera encore revisité pour préparer la validation du rapport exercice 2020.
Le rapport démontre la détermination des autorités publiques à rendre la gestion du secteur des industries extractives transparente et responsable. «Nous avons examiné les conditions de travail du secrétariat permanent, notamment son plan d’action et son plan de travail pour les deux années. Les instruments ont été validés et seront soumis au président du comité national ITIE qui n’est autre que le ministre des Finances, du budget et du portefeuille public. La priorité, c’est d’abord valider la version finale du rapport 2020 et le transmettre à l’administrateur indépendant pour considérer que le Congo est définitivement ancré dans le club des pays conformes de l’ITIE et ensuite le vulgariser auprès des parties prenantes», a dit Bruno Jean Richard Itoua.
A noter que le deuxième rapport a été validé en septembre 2020 par le Conseil d’administration international pour le Congo. L’ITIE est l’initiative qui donne au Gouvernement la possibilité de démontrer son engagement en faveur de la transparence dans le secteur des industries extractives, d’améliorer la gestion des finances publiques et de faire respecter l’obligation de rendre compte de la gestion des affaires publiques à la communauté.

Ph. B.

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.