Sélectionner une page

CONFERENCE EPISCOPALE DU CONGO : Vers la 51e Assemblée Plénière

CONFERENCE EPISCOPALE DU CONGO : Vers la 51e Assemblée Plénière

Après la 50e Assemblée plénière tenue au Centre interdiocésain des œuvres (CIO) du 11 au 17 octobre 2021, sur le thème «La Conférence Épiscopale du Congo, 50 ans au service de la mission», la 51e Assemblée plénière se tiendra du 10 au 16 octobre 2022 sur le thème: «L’Eglise famille de Dieu qui est au Congo: synodalité, participation, communion», soutenu par la Parole de Dieu extraite de l’épitre de Saint Paul aux Corinthiens: «Le corps en effet, ne se compose pas d’un seul membre, mais de plusieurs» (1 Co 12, 14). Le choix du thème n’est pas anodin, il suit le thème du prochain synode proposé par le secrétariat général du synode des Évêques.
Ce qui met donc les Évêques du Congo en communion avec le Pape François et toute l’Eglise universelle qui se prépare à vivre la XVIe Assemblée générale ordinaire du synode des évêques, qui aura lieu à Rome, en 2023, sur le thème «Pour une Eglise synodale: communion, participation et mission». Les Évêques du Congo, en communion avec le Saint Siège, veulent réfléchir sur la notion de synodalité, condition sine-qua-non pour l’annonce de l’évangile aujourd’hui. En effet, la nouvelle ecclésiologie du Concile Vatican II (1962-1965) retenue comme étant une «ecclésiologie de communion», exige la participation et la collaboration de tous: Évêques, prêtres, consacrés, Peuple de Dieu, bref, tous unis par le baptême, sont appelés à collaborer et participer à la mission du Christ, chacun selon son état et son charisme. Le décret conciliaire Ad Gentes rappelle que la mission évangélisatrice est l’affaire de tous les chrétiens, «tous missionnaires et appelés à annoncer l’évangile (AG. nn. 23, 35, 36)». Le Pape François en parlant de la synodalité affirme: «Le chemin de la synodalité est précisément celui que Dieu attend de l’Eglise du troisième millénaire».
Face à la culture autocéphale, caractéristique de notre époque, avec la tendance de vouloir travailler en vase clos, ou dans l’isolement, loin des autres, le Saint-Père, fidèle aux enseignements du Concile Vatican II, a choisi ce thème pour la prochaine assemblée du synode des Évêques, pour ramener l’Eglise à la volonté du Christ qui en envoyant les disciples dans le monde les a envoyés deux par deux. Les Évêques du Congo, de leur part, ont voulu aussi se mettre en communion avec le Saint-Père, en choisissant un thème similaire pour leur 51e Assemblée plénière, en vue d’amener le Peuple de Dieu qui est au Congo, à travailler ensemble, à savoir collaborer et enfin participer à l’unique mission du Christ. La tentation de l’isolement, du repli identitaire et du rejet n’épargne pas l’Eglise congolaise, d’où l’urgence de plancher sur ce thème, pour la relance de la mission en terre congolaise qui bientôt aura le plaisir et la joie de célébrer les 140 ans de l’évangélisation du Congo (1883-2023). Pour parvenir au but, plusieurs sous-thèmes sont proposés aux experts pour aider les Évêques à bien cerner le problème.
Le programme de la 51e Assemblée plénière se présente comme suit: – Lundi 10 octobre à 16h00: cérémonie d’ouverture. Du mardi 11 au samedi 15, déroulement des travaux. – Le dimanche 16 octobre à 10h30: Messe solennelle de clôture et lancement du 140e anniversaire de l’évangélisation du Congo.
En préparation à cet événement, prions tous pour la réussite de ces assises de nos Pasteurs, pour la gloire de Dieu et le bien de l’Eglise Famille de Dieu qui est au Congo.

Abbé Armand Brice IBOMBO
SG/CEC

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.