Sélectionner une page

ŒUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES AU CONGO : Rendre visible l’action des directions diocésaines

ŒUVRES PONTIFICALES MISSIONNAIRES AU CONGO : Rendre visible l’action des  directions diocésaines

Le Centre interdiocésain des œuvres (CIO), siège de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) à Brazzaville, a abrité du 20 au 23 septembre 2022, la session annuelle des Œuvres pontificales missionnaires (OPM), sur le thème: «Vous serez mes témoins» (Ac 1,8). La rencontre a réuni autour du directeur national, l’abbé Valentin Moyongo, les directeurs et délégués diocésains ainsi que d’autres invités. L’ouverture a connu la présence de Mgr Javier Herrera Corona, nonce apostolique au Congo et au Gabon, de Mgr Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma, vice-président de la CEC et de l’abbé Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la CEC.

L’ouverture de la session mercredi 21 septembre a été dominée par plusieurs temps forts. Après la prière d’ouverture faite par le directeur national des OPM, les participants ont eu droit tour à tour, au mot liminaire du directeur national, à ceux du secrétaire général et du vice-président de la CEC, avant l’adresse du nonce apostolique qui a ouvert les travaux. Puis, la photo de famille et la visite des locaux des OPM par le nonce, situés au Centre interdiocésain des œuvres, qui ont ponctué la cérémonie.

Le nonce apostolique reçu dans les locaux des OPM par le directeur national

L’on n’évoque pas les OPM sans faire allusion à l’évangélisation des peuples. C’est ainsi que le directeur national des OPM a, avant tout, salué le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, Mgr Giampietro Dal Toso, président des OPM, les évêques de la Conférence épiscopale du Congo, le nonce apostolique, les directeurs diocésains et tous ceux qui œuvrent pour la promotion des OPM au sein de l’Eglise locale. Il a fait siennes les paroles du Pape François concernant le thème de la Journée mondiale des missions de cette année, qui a été choisi pour la session.
«Les OPM vont dans la ligne du synode des évêques d’Afrique qui présente l’Eglise comme une famille (Eglise-famille), ceci est une manière de promouvoir la solidarité ecclésiale comme dans le livre des Actes des apôtres: tous les croyants ensemble mettaient tout en commun; ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et en partageaient le prix entre tous selon les besoins de chacun», a rappelé l’abbé Moyongo.
Pour un meilleur encrage de l’œuvre au Congo, le directeur national des OPM a recommandé de trouver des chemins pour faire rencontrer Jésus aux enfants, aux jeunes, aux femmes et aux hommes des diocèses du Congo, à travers les textes de l’évangile et de la bible, les célébrations eucharistiques, les prières en groupe, l’apprentissage des prières usuelles et autres.
Quatre jours durant, le directeur national et les directeurs diocésains des OPM ont échangé sur les mécanismes susceptibles de rendre plus fluide la collaboration entre la direction nationale et les antennes diocésaines. Ceci, en vue de rendre de plus en plus accessible et visible l’action des OPM au sein de l’Eglise locale. Ils ont essentiellement échangé sur l’historique et les missions des OPM ainsi que le programme d’activités présentés par le directeur national, les rapports d’animation missionnaire des OPM au niveau de chaque diocèse présentés par les directeurs ou délégués diocésains.
Concrètement, les participants ont revisité les quatre piliers des OPM, notamment à travers les quatre figures d’Eglise qui ont depuis toujours porté l’œuvre: Pauline-Marie Jaricot, fondatrice de l’œuvre de la Propagation de la foi; Jeanne Bigard, fondatrice de l’œuvre pontificale de Saint Pierre apôtre; Mgr De Forbin Janson, fondateur de l’Enfance missionnaire et le bienheureux Paolo Manna, fondateur de l’Union pontificale missionnaire.

Aristide Ghislain NGOUMA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.