Sélectionner une page

CORNICHE : Réouverture à la circulation de la corniche de Brazzaville

CORNICHE : Réouverture à la circulation  de la corniche de Brazzaville

Effondrée dans la nuit du 8 au 9 janvier 2020 suite aux pluies diluviennes, le tronçon de la corniche endommagé, entre le restaurant «Mami Wata» et le rond-point du ministère de la Défense nationale, a été réouverte par Jean-Jacques Bouya, ministre de l’Aménagement du territoire, des infrastructures et de l’entretien routier le samedi 14 août 2021. Les travaux ont duré dix-neuf mois et réalisés par la société China road and bridge corporation (CRBC).

Après avoir retracé l’historique des faits qui ont commandé à la réalisation de la corniche de Brazzaville, Oscar Otoka, coordonnateur technique des Grands travaux a souligné que l’occasion de la réouverture de ce tronçon au public a concerné la construction de l’exécution de 716 pieux de 15 mètres de profondeur en moyenne; la reconstruction du mur de soutènement sur une longueur de 230 mètres; les travaux de mise en œuvre des matériaux drainant de part et d’autre du mur de soutènement pour évacuer les eaux capillaires et d’infiltration; la reprise de la chaussée sur 250 mètres; l’abattage des palplanches sur 250 mètres le long du mur de soutènement reconstruit sur une profondeur de 13 mètres; l’exécution des travaux des réseaux enterrés (fibre optique et éclairage); l’exécution de 3 dalots de traversée de 35 mètres de long; l’ exécution de 230 mètres des caniveaux longitudinaux. Il convient de signaler qu’à cause des contraintes liées au Corona virus, l’acheminement des candélabres et les mobiliers urbains a connu un retard et leur pose se fera dans un proche avenir. Après sa fermeture au public, la route de la corniche est maintenant réouverte à la circulation, grâce au travail de la reconstitution de la chaussée sur environ 230 m et un mur de soutènement sur la même longueur, en béton armé.
Le maire de Brazzaville Dieudonné Bantsimba, a souligné que cette cérémonie de remise en service de la promenade de Brazzaville était placée sous le signe de la célébration du 61e anniversaire de l’indépendance du Congo. Le maire, a par ailleurs, souligné que la réhabilitation de cette partie de la corniche relève de l’implication personnelle du Président de la République, et pendant les 19 mois des travaux de rénovation, les Brazzavillois qui ont fait preuve de patience, remercient le Chef de l’Etat qui n’a ménagé aucun effort pour aboutir à ces résultats.
«La corniche vient d’être rouverte à la circulation mais étant donné qu’il y a encore des interdictions à respecter, ceux qui aimeraient revisiter leur mythique espace doivent se vacciner contre la COVID-19 pour être libres. Je profite de l’occasion pour interpeller les citoyens inciviques qui viennent creuser les abords de cette voie pour fragiliser l’infrastructure, comme certains le font sur le tronçon Case de Gaulle-pont du Djoué», a mis en garde Jean-Jacques Bouya.
Après le dégagement de la dalle en béton armé par le bulldozer symbolisant la réouverture à la circulation du premier tronçon de la corniche, le ministre Jean-Jacques Bouya et sa suite ont effectué un premier parcours des lieux.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.