Sélectionner une page

Enseignement général : Pour la refonte de la gestion du personnel actif

Enseignement général : Pour la refonte de la gestion  du personnel actif

«La maitrise du personnel actif pour le fonctionnement harmonieux des structures scolaires», c’est sur ce thème que les acteurs éducatifs venus des 12 départements du Congo se sont réunis du 15 au 17 septembre derniers au lycée de la Révolution, à Brazzaville, pour la XXIIIe session du conseil national de l’éducation prescolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation. C’est Jean Luc Mouthou ministre de ce département qui a donné le la de cette session.

Rendez-vous au cours duquel les acteurs du système éducatif examinent les problèmes qui minent ce sous-secteur de l’enseignement, pour en proposer des esquisses de solutions, susceptibles de renforcer la résilience du système éducatif, le conseil a planché sur la problématique de gestion du personnel actif dans le contexte du transfert des compétences aux collectivités locales; la problématique de l’emploi des enseignants communautaires dans la perspective de la maîtrise du personnel actif du cycle primaire et pour une couverture nationale des centres d’alphabétisation et de rescolarisation en personnel actif.
David Boké, inspecteur général de l’enseignement prescolaire, a rappelé qu’il n’y a pas de performance du système éducatif sans une bonne gouvernance scolaire dont l’un des indicateurs majeurs est la maîtrise du personnel. «Une bonne politique de gestion du personnel actif contribue à l’amélioration de la qualité du couple ‘’enseignement/apprentissage’’ et partant, à celle des rendements scolaires».
Au regard du déficit criard du personnel enseignant et même administratif sur l’ensemble du pays, le ministre Jean Luc Mouthou a appelé au sens de responsabilité pour que découlent de cette rencontre des résultats pouvant permettre le bon fonctionnement des différentes structures.
Vu le contexte de persistance de la COVID-19, le chef de ce département, soucieux de la santé des cadres et agents, a annoncé la mise en place de l’opération les ’’samedis de la vaccination‘’ qui sera exécutée d’ici à la prochaine rentrée des classes. Le ministre a invité, à cet effet, les directeurs départementaux à prendre le relai de cette directive, en vue d’atteindre l’immunité collective pour un retour à une vie normale.

E.M-O

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.