Sélectionner une page

Enseignement supérieur : Levée de la grève générale illimitée des travailleurs de l’Université Marien Ngouabi

Enseignement supérieur : Levée de la grève générale  illimitée des travailleurs de l’Université Marien Ngouabi

Lancée par le collège intersyndical lundi 20 septembre 2021, la grève générale illimitée des travailleurs de l’Université Marien Ngouabi a été levée samedi 25 septembre dernier, à l’issue d’une réunion de cette organisation syndicale qui a examiné les conclusions de l’entrevue entre les délégués du collège intersyndical et le premier ministre, Anatole Collinet Makosso, mardi 21 septembre dernier.
Dans une déclaration datée du 25 et signée par Jean Didier Mbélé, secrétaire général du syndicat des enseignants du supérieur (SYNESUP), Landry Ngakoula, secrétaire général par intérim du Syndicat national de l’université (SYNALU), et Léon Makita Ndoumba, secrétaire général du Syndicat du personnel non enseignant du supérieur (SYPENES), il ressort que le Collège intersyndical a suivi les différentes démarches menées par sa coordination auprès du premier ministre et de la présidence de l’Université Marien Ngouabi.
Tout en réitérant ses félicitations à l’endroit de l’ensemble des travailleurs de cette institution universitaire, pour la discipline observée durant la grève, le Collège intersyndical a noté la volonté des hautes autorités de la République de décrisper le climat social à l’université Marien Ngouabi; la signature d’un relevé de conclusions avec le Gouvernement; l’implication du président de l’Université Marien Ngouabi dans la résolution des problèmes posés par le Collège intersyndical… Au regard de ces avancées obtenues suite aux revendications contenues dans la déclaration du 15 septembre 2021 qui annonçait l’avis de grève générale illimitée pour le lundi 20 septembre 2021, le Collège intersyndical, qui regroupe différents syndicats de l’Université Marien Ngouabi, a décidé de lever la grève et de reprendre le travail, hier lundi 27 septembre dernier à 7 heures.

Marcellin MOUZITA

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.