Sélectionner une page

HANDBALL/ MONDIAL MASCULIN 2021 : L’Afrique entre déception et satisfaction

HANDBALL/ MONDIAL MASCULIN 2021 : L’Afrique entre déception et satisfaction

L’Afrique n’a guère brillé au Championnat du monde masculin de handball, du 13 au 31 janvier 2021, excepté l’Egypte, pays hôte. Sur les sept pays africains engagés à ce Mondial 2021, le seul ayant approché le podium est en effet l’Egypte. L’équipe du pays hôte a poursuivi son parcours jusqu’en quarts de finale. Mais elle a fini par mettre les pouces, éliminée par le champion olympique et champion du monde en titre, le Danemark. Mais seulement à la séance des jets de 7 mètres, les deux pays étant incapables de se départager après 60 minutes de temps réglementaire et prolongation de deux fois cinq minutes. Pas besoin de dessin pour affirmer que l’Egypte a frôlé l’exploit.
De son côté, l’Algérie a résisté au premier tour, mais elle a vite fait de déchanter en perdant coup sur coup ses trois matches du deuxième tour. Elle a terminé le tournoi avec, au total, seulement un succès mais six défaites. Dans ce pays où le handball est très prisé, il y a grincements de dents.
La plus grosse désillusion est évidemment pour la Tunisie, nation-phare du handball africain. Elle n’a pu franchir le premier tour, alignant deux défaites (respectivement face à la Pologne et à l’Espagne) et un match nul contre le Brésil.
Par contre, il n’y avait pas d’illusion à se faire sur le sort de l’Angola, de la RDC et du Maroc. Quant au Cap Vert, il était déjà hors course, après avoir déclaré forfait dans son groupe, suite à une cascade d’absences dans son effectif pour cas de COVID-19.
Conclusion : le handball africain n’a pas pesé lourd dans cette compétition. Il poursuit son apprentissage. Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose !

Jean ZENGABIO

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

140 ANS, TROISIÈME !

Nous nous acheminons vers la conclusion des festivités du 140è anniversaire de l’Evangélisation du Congo. Nous l’avons fêtée à Owando, à Pointe-Noire (Loango), et maintenant à Brazzaville : nous avons mis nos pas dans les pas de ces missionnaires spiritains qui vinrent vers nous, Bible en main, pour nous apporter l’Evangile. 140 ans ont passé depuis : la graine plantée en terre du Congo est devenue plante et a donné du fruit. On pourrait dire que nous sommes passés à l’heure du bilan.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez les 398 autres abonnés pour recevoir une nouvelle mise à jour d'article.

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930